Accueil » Bilan » Bilan mensuel #37 Août 2023

Bilan mensuel #37 Août 2023

Ca y est, septembre et la rentrée ont pointé le bout de leur nez, même si l’été joue les prolongations. C’est parti pour le bilan d’août !

Côté blog

Nada. Repassez plus tard !

Côté lecture

  • Nickel boys de Colson Whitehead : une lecture intéressante, mais pas aussi marquante que Underground rail road.
  • Génèse, expansion et émergence de Peter F. Hamilton : une trilogie de SF absolument passionnante, mais qui s’est avéré ne PAS être une trilogie. Grumph. Heureusement la suite est entre mes mains pour une lecture prochaine !
  • La fraternité de l’anneau, J.R.R. Tolkien : En cours, mais ai-je vraiment besoin de présenter ce livre, une relecture, d’ailleurs ?

Côté écrans

Pas grand chose par ici, étant donné que je me suis une fois de plus lancée dans Mass Effect, et que ça m’occupe pas mal !

Côté PAL

Un petit craquage nécessaire !

  • Himilce d’Emmanuel Chastellière

218 avant J.-C.
Entre Rome et Carthage, la guerre gronde de nouveau. Le prodige militaire Hannibal Barca se tient prêt à embraser la Méditerranée. Ainsi, lorsqu’il part pour l’Italie à la tête d’une armée, il laisse derrière lui son épouse Himilce.
À peine débarquée à Carthage, la princesse ibère est immergée dans les eaux troubles de rivalités féroces, à la merci des ambitieux et des intrigants. Elle doit alors se glisser dans le costume qu’on lui a préparé : celui d’une femme dévouée à sa nouvelle patrie, la mère du futur héritier.
Dans une ville tout entière tournée vers la guerre, la jeune femme devra-t-elle suivre le chemin tracé pour elle ? Se ranger du côté des voix de la discorde ? Ou tracer sa propre route, quitte à faire naître des inimitiés, même parmi les siens ?

  • Aucune terre n’est promise de Lavie Tidhar

Berlin. Lior Tirosh, écrivain raté et désillusionné, embarque pour la Palestina, son pays natal, fuyant une existence minée d’échecs. Il espère retrouver à Ararat City la chaleur du foyer mais la ville est désormais ceinturée par un mur immense, et sa nièce, Déborah, a disparu dans les camps de réfugiés africains. Traqué, soupçonné de meurtre, offert en pâture à un promoteur véreux, Lior est entraîné malgré lui dans les dédales d’une histoire qu’il contribue pourtant à écrire.

  • Le serpent du rêve de Vonda McIntyre 

Sur une planète étrange et désolée, Serpent, une guérisseuse parcourt le désert en pratiquant son art à l’aide de trois serpents génétiquement modifiés capables de sécréter des remèdes en guise de venin. Dans un village, alors qu’elle soigne un jeune garçon, un habitant tue le plus rare de ses reptiles. Mutilée dans ses capacités, Serpent doit alors se mettre en quête d’un autre serpent du rêve, de sa propre guérison comme de celle du monde. 

  • Les oiseaux du temps de Max Gladstone

Bleu et Rouge, deux combattants ennemis d’une étrange guerre temporelle, s’engagent dans une correspondance interdite, à travers les époques et les champs de bataille. Ces lettres, ne pouvant être lues qu’une seule fois, deviennent peu à peu le refuge de leurs doutes et de leurs rêves. De leurs échanges naît peu à peu un amour fragile et dangereux, qu’iI leur faudra préserver envers et contre tout

shaya

14 réflexions sur « Bilan mensuel #37 Août 2023 »

  1. C’est quasiment impossible de passer après « Underground Railroad » en même temps. Mais ça reste un grand livre, comme tout ce qu’écrit Colson Whitehead.
    J’espère que tu accrocheras plus que moi à « Les Oiseaux du temps » et que tu apprécieras au moins autant que moi « Aucune terre n’est promise ». ^^

  2. Oh les beaux achats, j’ai Les oiseaux du temps en vue depuis je sais pas combien de temps et Le serpent du rêve m’a laissé un très bon souvenir donc j’espère qu’il te plaira.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Revenir en haut de page