Accueil » Coup de coeur » Déracinée de Naomi Novik

Déracinée de Naomi Novik

Noami Novik est une autrice que j’ai découverte il y a longtemps, avec Les dragons de sa Majesté, premier tome de la série Téméraire qui en compte 9. Un essai mitigé pour moi qui avait trouvé le tout assez banal, mais puisqu’on nous propose un roman stand-alone avec Déracinée, pourquoi pas faire un deuxième essai !

Pour les protéger des forces maléfiques du Bois, les habitants d’un village peuvent compter sur le Dragon, un puissant mage. Mais en échange, ils doivent lui fournir une jeune fille qui le servira pendant dix ans. L’heure du prochain choix approche et Agnieszka est persuadée que le Dragon optera pour Kasia, belle, gracieuse et courageuse, tout ce qu’elle n’est pas. Mais Agnieszka se trompe…

On ne va pas se mentir, j’avais quelques appréhensions en commençant Déracinée malgré les bonnes critiques entendues. Je sais que la série Téméraire a beaucoup d’adeptes et comprend pourquoi, mais ça m’avait semblé un peu trop simpliste et manquant d’originalité à l’époque, et je craignais de retrouver cette facilité ici.

Heureusement, le thème en lui-même est déjà un peu plus original : nous sommes dans de la fantasy aux accents des pays de l’Est et de ce folkore moins connu ici. Nous sommes ici dans un petit village près du Bois, presque un personnage à lui tout seul, mais qui est heureusement protégé par le Dragon, puissant mage. En échange de sa protection, le village fournit une jeune fille au mage, de préférence belle et gracieuse, pendant 10 ans, avant de la leur restaurer.

Un nouveau choix est imminent, et Agnieszka est certaine, tout comme l’intégralité du village, que Kasia, sa meilleure amie sera choisie. Il est assez intéressant d’observer un village où chacun.e se prépare à cet événement qui devient presque une fête et une source de fierté pour la famille de la future servante du mage, qui semble résignée à son sort. Agnieszka, quand à elle, est le total opposé de son amie : pas vraiment gracieuse mais plutôt fille nature et sans bonne manière. Sauf que, manque de chance pour notre jeune fille, c’est elle qui est choisie et non Kasia.

Si on parle des différents personnages, aucun d’entre eux n’est vraiment sympathique. Le Dragon s’attendait à une servante docile qui lui obéirait en tout point sans protester, et se retrouve avec une jeune fille têtue, bien différente de la servante docile espérée. Il a de plus un air furieux à peu près permanent, et est clairement bougon. De son côté, Agnieszka est un anti-héros. Maladroite, pas vraiment belle ou gracieuse, elle est bien loin de se satisfaire de son sort et possède un sacré caractère. Imaginez en plus que le Dragon doive enseigner à Agnieszka l’usage de la magie, et vous obtenez un mélange explosif.

S’ils ne sont pas très sympathiques, les personnages ont le bon goût d’être humain, et pas dépourvus de défauts. Le Bois mérite aussi une place de personnage, cette entité maléfique qui ne cherche qu’à gagner du terrain, intimidante. Je ne connais que trop peu le folklore de l’Est pour en saisir toutes les références présentes dans Déracinée, mais cette ambiance de conte de fée, mais pour adulte, nous emporte aisément.

En conclusion, Déracinée a été un coup de coeur pour moi. Vous le savez, j’aime beaucoup ces ambiances de contes revisitées, et des personnages un peu originaux, une histoire qui change un peu, et un rythme qui ne laisse pas lâcher le roman, voilà qui fait un combo gagnant. Précisons que Déracinée a reçu plusieurs prix prestigieux, notamment le Nebula en 2015 et le Locus en 2016.

D’autres avis : Bouddica, Celindanae, MarieJuliet, Lutin82, Vert

shaya

18 réflexions sur « Déracinée de Naomi Novik »

  1. J’ai apprécié que l’autrice se focalise sur les agissements des personnages et aussi l’omni-présence du bois. Il y a quelques convenues mais elle a su bien s’amuser avec les codes de la fantasy.

  2. Je n’ai pas été jusqu’au coup de cœur, mais ce fut une bonne lecture pour moi aussi, malgré une dernière partie plus confuse. Et en effet, les personnages sonnent “vrais”, alors même qu’ils sont loin d’être banals, c’est du bel ouvrage. ^^

  3. Génial, je suis ravie que tu aies aimé, comme Vert. Je le lirai quand j’aurai lu les tomes 2 à 9 de Téméraire. dans dix ans, donc. [Insérer un smiley au regard fou ^^]

  4. J’aime bien le côté folklore des pays de l’Est, mais la fantasy m’attire toujours un peu moins de base… je saurai en tous cas de quoi ça parle si jamais il me passe dans les mains un jour !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Revenir en haut de page