Le blues du libraire, de Lawrence Block

 

Auteur : Lawrence Block – Traducteur : Robert Pépin
Editeur : Points – Parution : Mai 1998
ISBN : 9782020347136 – Prix : 7 €

A propos de l’auteur

Lawrence Block est un écrivain américain né le 24 juin 1938 à Buffalo (New York).
Il a écrit de nombreux romans policiers, avec principalement deux personnages récurrents : le détective privé Matt Scudder et le libraire/cambrioleur Bernie Rhodenbarr.
 

Quatrième de couverture

L’infâme cambrioleur/bouquiniste Bernie Rhodenbarr a juré de ne plus pénétrer chez autrui. Lorsqu’il apprend que les Gilmartin se rendront au théâtre un soir e la semaine suivante… il lutte, essaie de penser à autre chose. La tentation revient lorsque la belle Gwendolyn Cooper l’informe que les Nugent sont partis en Europe et que donc… C’en est trop, Bernie capitule. Mais dans l’appartement, c’est un cadavre qu’il découvre. Son vieil ennemi, l’inspecteur Ray, l’attend chez lui et l’arrête.
 

Ressenti

Je n’avais absolument pas prévu de lire ce polar un jour. Seulement, une des rares où j’allais à la bibliothèque, le titre m’a interpellée, et hop ! Me voilà repartie avec.
Bernie Rhodenbarr, libraire et cambrioleur, est un personnage sympathique dès le début. Lui, il fait son boulot, et après tout, cambrioler les autres, c’est marrant, faut être minutieux, et en plus, ça rapporte des sous. Si ce n’est pas formidable ?
Ce n’est pas vraiment ici une ambiance de polar à proprement parler, à dire vrai, on s’attache plus aux personnages qu’autre chose. L’intrigue est bel et bien là, mais n’est pas réellement prenante pendant une bonne partie du livre, et j’avoue volontiers m’être payée de bonnes tranches de rire avec ^^
Ca reste cependant un livre assez léger, et bien agréable à lire !

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *