Ce premier roman de Stefan Platteau m’a tout de suite plu par sa couverture, réalisée par Melchior Ascaride. Les Moutons Electriques nous proposent ici un objet livre magnifique, cartonné, en reliure cousue, et c’est très agréable, bien que ça n’en fasse pas le roman le plus agréable à trimballer dans le métro. Il s’agit ici […]