Cordelia Vorkosigan, de Lois McMaster Bujold

Auteur : Lois McMaster Bujold – Traducteur : Michel Deutsch
Editeur : J’ai Lu – Parution : 1994
Indisponible en poche, disponible dans l’intégrale 1.

 

Ressenti

Je vous laisse imaginer la frustation de devoir abandonner un roman pour entamer le tome 1, même si c’est pour la bonne cause. C’est donc dans un état d’état pas des plus favorables que ce volume fut entamé.

Pourtant, le personnage principal, Cordélia, ne manqua pas un seul instant de me séduire. Capitaine d’un vaisseau, aventurière, femme de caractère qui n’hésite pas un seul instant à se mettre en danger pour ses hommes, en clair, un personnage qui me convient très bien, même si son illustration en couverture est tout simplement très moche.

En revanche, le second personnage principal,  Vorkosigan, fut bien loin de remporter mon approbation. Homme pourtant droit, difficile à cerner, qui paraît surtout incroyablement manipulateur et froid. Ajoutez à ça qu’il commence par être l’ennemi de Cordélia, je vous laisse imaginer son potentiel antipathique pour moi.

Dans ce tome-là, on en apprend énormément sur la politique stellaire, ce qu’il faut faire et ne pas faire, et surtout, sur les complots qui fleurissent de toute part. Rajoutez la romance naissante, et voilà le résultat. C’est sans doute l’élément qui m’a un peu plus gênée dans ce tome-ci, puisqu’on ne comprend pas tellement (ou du moins, moi) l’attirance du Barrayan sur notre héroïne. Mais comme il en faut pour tous les goûts et que l’aventure reste au rendez-vous, je recommande malgré ça ce bon premier tome de science-fiction, et ne doute pas que le coup de coeur est au rendez-vous un peu plus loin dans la saga !

A propos de l’auteur

Lois McMaster Bujold est une auteur américaine de science-fiction et de fantasy. Elle fut technicienne de pharmacie dans un hôpital pendant quelques années, et ses premiers livres furent acceptés par Baen books, son éditeur, en 19885.

Bujold est célèbre pour sa saga dont le héros est Miles Vorkosigan, un espion interplanétaire et un amiral mercenaire de la planète Barrayar, dans un futur lointain. La saga exploite des genres et sous-genres variés de la science-fiction. Les premiers romans appartiennent à la tradition du Space_opera et du roman d’apprentissage, dans les derniers volumes, le héros développe davantage ses talents d’enquêteur et ces fictions se rapprochent du roman policier. La saga se distingue par le soin apporté au développement de la psychologie des personnages et leur caractère complexe.

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *