Dracula, de Bram Stoker

 

Auteur : Bram Stoker – Traducteur : Claude Aziza
Editeur : Pocket – Parution : Février 2002
ISBN : 9782266121149 – Prix : 6 €

A propos de l’auteur

Abraham Stoker, dit Bram Stoker, (Dublin, 8 novembre 1847 – Londres, 21 avril 1912) est un écrivain irlandais, auteur de nombreux romans et de nouvelles, qui a connu la célébrité grâce à son ouvrage intitulé Dracula.

Quatrième de couverture

Comment Vlad III, prince de Valachie, dont le goût immodéré pour le supplice du pal lui avait valu le surnom de “Tepes” (l’empaleur), est-il devenu, sous la plume de Bram Stoker, le comte Dracula ?
Comment un seigneur de la guerre mort au combat, en 1476, contre les Turcs est-il devenu un “non-vivant”, se nourrissant du sang de ses victimes ? Comment, enfin, le folklore du vampire s’est-il nourri des chroniques historiques ? Mystérieuse alchimie qui fit l’universel succès du roman de Stoker. Par lui, la légende, reprise à la scène et, surtout, à l’écran, est devenue mythe et a donné naissance à la saga du Prince des ténèbres.

Ressenti

En raison de la popularité de cette oeuvre, il est possible de trouver ci-dessous des spoilers.
J’avais déjà vu l’an dernier l’adaptation de ce roman réalisée par Coppola, et ce film me faisait craindre, à tort, de ne pas apprécier le livre.
Construit sous forme épistolaire, ça n’est absolument pas gênant pour la lecture, et même appréciable, puisqu’on peut au fil du récit croiser différents points de vue internes sur un même évènement, et nous faire donc un avis sur la question.
Le côté journal permet également de faire partager plus facilement les émotions des différents personnages et leurs peurs. L’histoire a beau être déjà connue, on ne peut que difficilement s’empêcher d’angoisser en même temps que les auteurs des différents journaux, d’autant plus que leurs liens avec les victimes de Dracula sont différents.
C’est finalement terriblement prenant et angoissant, laissant voir une histoire d’amour, mais bien plus touchante ici par son côté dramatique. Il m’a aussi semblé qu’on avait ici un remarquable rappel de la condition féminine au XIXème siècle.
Merci à [b]Jotman[/b] de Livraddict qui a organisé cette lecture commune ! Vous trouverez les avis des autres participants juste ici :
– Jotman
– chocolat
PetiteMarie
– strawberry
– A S K
ô pâle étoile
– Furby71
– Pando’
– Kasper
– read-whith-me
isa1977

3 commentaires

  1. @Shanaa, fais fais, ça vaut le coup je trouve ! Surtout que perso, il n'y aurait pas été, il n'y aurait pas eu de LC dessus, et vu le souvenir que j'ai gardé du film, je ne l'aurais pas lu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *