Enfin la nuit, de Camille Leboulanger

 

Auteur : Camille Leboulanger – Illustrateur : Leraf
Editeur : L’Atalante – Parution : Août 2011
ISBN : 978241725540 – Prix : 12 €

 

 

A propos de l’auteur

 

Né en 1991 à Gonesse dans le Val d’Oise, Camille Leboulanger a grandi dans le Sud-Ouest, où il revient souvent. Il partage son temps entre ses études de scénariste, l’écriture, les comic-books, le tout sur fond de heavy-metal et de musique folk. Après une apparition dans le recueil Ceux qui nous veulent du bien des éditions La Volte en 2010, Enfin la nuit est son premier roman.

 

 

Quatrième de couverture

 

Un flic, Thomas, et une adolescente, Sophie, se mettent en route vers le sud. Pour aller où? Peu importe, ils sont vivants, ils avancent, dans ce monde aveuglant où la nuit a disparu et où le jour continuel rend fou.

 

 

Ressenti

 

Dans un monde futuriste, la nuit a disparu. Du jour au lendemain, sans que le lecteur sache pourquoi, le soleil est là en permanence. C’est un récit intéressant que nous offre l’auteur, en nous faisant voir ce qui pourrait se produire lors d’un tel phénomène. La panique ambiante, la folie qui monte doucement, l’incompréhension des foules.

En revanche, en raison du temps employé, le présent, il m’a été difficile au départ de m’attacher à ces personnages, rencontrés d’une manière improbable, et qui vont continuer d’une façon surprenante leur chemin côte à côté. Il a fallu un moment avant de parvenir à comprendre Thomas, homme qui paraît réservé et taciturne.

Côté style, c’est très agréable, fluide, et l’emploi du présent permet une sorte de détachement qui est assez intéressant. Petit coup de coeur pour la fin, originale, du moins, à mes yeux ^^ Un premier roman post-apocalyptique très sympa à découvrir !

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *