Joue, joue sans t’arrêter ! de Greg Dawson

 

Auteur : Greg Dawson – Traducteur : Olivier Philiponnat
Editeur : Editions Autrement – Parution : Août 2010
ISBN : 9782746714359 – Prix : 19 €

A propos de l’auteur

Le poids d’un passé caché n’avait jamais cessé de hanter Greg Dawson.
Quand Janna, sa mère, a fini par lui révéler sa vérité, il en a tiré cette haletante odyssée de deux enfants à travers l’enfer nazi.

Résumé

C’est l’histoire de deux adolescentes ukrainiennes, Frina et Jana, pianistes prodiges, lorsque les troupes d’Hitler envahissent l’Ukraine. On nous raconte ici comment ces deux jeunes juives ont survécu jusqu’à la fin de la guerre, et ce qu’elles sont devenues.

Ressenti

Les livres qui traitent de la Seconde Guerre Mondiale m’attirent depuis longtemps, et c’est un sujet que j’aime beaucoup en littérature, même si ici, ça n’est pas un vrai roman. En réalité, c’est l’histoire de Jana Dawson, la mère de l’auteur, Greg Dawson.

Ce que traversent les deux enfants est évidemment horrible, puisqu’on y voit l’univers des camps de concentration, on y parle des exécutions massives et sommaires de Juifs ukrainiens, de la façon même dont les Ukrainiens étaient traités.

Bien évidemment, beaucoup d’ouvrages ont été écrits sur l’extermination des Juifs pendant la Seconde Guerre Mondiale, mais ici, nous avons le point de vue d’une Ukrainienne, même jeune, qui nous parle aussi de la politique menée par les communistes, et surtout par Staline.

J’ai beaucoup apprécié cet aspect politique, tout comme l’aspect musical très présent. L’auteur sait très bien rendre la beauté de la musique classique, et le texte est criblé de références musicales passionnantes, si on a le temps de les noter.

C’est un très beau témoignage de ce qui s’est passé en Ukraine dans les années 40, et du destin de Jana et de Frina.

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *