Les gentlemans de l’étrange, d’Estelle Valls de Gomis

 

Auteur : Estelle Valls de Gomis – Illustrateur : Fabien Fernandez
Editeur : BlackBook Editions – Parution : Septembre 2010
ISBN : 9782915847871 – Prix : 9 €

A propos de l’auteur

Estelle de Valls est docteur en littérature anglaise, écrivain, traductrice, essayiste et anthologiste. Auteur de Les Gentlemen de l’Etrange, Des Roses et des Monstres, d’une anthologie sur les fétichistes dans la littérature fantastique aux Belles lettres, d’un recueil d’articles co-dirigé consacré aux genres de l’imaginaire chez Autrement. Elle est aussi illustratrice et nouvelliste dans de nombreux fanzines et revues. Elle a dirigé un numéro, consacré aux joyaux, du périodique Emblèmes. Elle est rédactrice en chef et directrice de publication du Calepin Jaune, fanzine fantastique et dix-neuvième qu’elle a fondé en 2003.

Quatrième de couverture

Suivez le jeune psychiatre Manfred Gladstone et son étrange acolyte, l’aristocrate déchu Wolfgang Bloodpint à travers une multitude d’aventures cocasses ou malsaines dans une fin de siècle décadente.

Ressenti

Tout d’abord, ce livre est présenté comme un recueil de nouvelles, sans en être vraiment un . Chaque “chapitre” est en fait une nouvelle, et celles-ci se suivent toute chronologiquement, de telle sorte qu’on peut au final lire le tout comme un roman ou presque, et c’est ce que j’ai fait.
On ne sait pas grand chose sur le groupe qui forme nos héros, à savoir Manfred Gladstone, et Wolfgang Bloodint. Très vite s’y rajoutent Wilhelmine, une jeune servante de Wolfgang, et Ernest, souris géante qui parle.
On croisera dans le recueil des créatures plus ou moins étranges, que devront combattre nos héros, dans un Londres du XIXème siècle.
Même si le recueil est bien écrit, j’avoue ne pas avoir été réellement enthousiasmée par la lecture, en effet, il m’a paru difficile de m’attacher aux personnages, et par exemple, l’amour de Wilhemine pour son maître, ou sa position inhabituelle (elle est gouvernante et lui noble), sont évoqués, mais pas vraiment approfondis. De même, la quasi-totalité des nouvelles aurait pu être plus développée, et c’est peut-être ici ce qui m’a manqué.
Cependant, les amateurs de fantastique et de nouvelles apprécieront certainement ce recueil !

3 commentaires

  1. Ah mince :/ Je l'ai à la maison…
    Mais comme cela se rapproche de l'univers gentlemen extraordinaires, peut-être est-il mieux de le connaitre ?
    Je l'ai dans ma biblio, en plus.

  2. C'est possible oui, après perso, je pense que c'est le côté "nouvelles" sans l'être vraiment qui m'a gêné, on suit les personnages tout le long, et au final on s'y attache pas tant que ça… enfin à voir, ça te plaira peut-être à toi !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *