Accueil » Littérature française » Paideia de Claire Garand

Paideia de Claire Garand

Paideia est un roman de Claire Garand publié chez La Volte, que j’ai repéré lors de sa nomination pour le prix Julia Verlanger 2022, obtenu avec succès. Les thématiques évoquées me parlant beaucoup, il était temps pour moi de le découvrir !

Paideia : du grec ancien, éducation et instruction de la perfection et de l’excellence visant à former les meilleurs citoyens, à même de créer la cité idéale.

Dix petites filles dans dix stations en orbite autour de la Lune, derniers espoirs de l’humanité morte sur une Terre empoisonnée.

À l’instar d’un classique de la SF spatiale, tout commence comme une renaissance triomphante du projet humain mais au final, rien ne se passe comme prévu.

Parce que l’une d’elles rêve d’arpenter les planètes, qu’elle est le souffre-douleur des autres, et surtout parce qu’elle est moins intelligente (4,2 seulement sur l’échelle de Breuil-Rostocka alors que les autres sont 4,5 ou 4,6). Ainsi, pour se faire accepter de ses condisciples, elle relève un défi stupide et découvre ce qu’on leur cache : leur destin de futures mères de l’humanité, sur la Lune terraformée, où elles passeront toute leur existence.

L’histoire de Paideia est écrite à la première personne, nous suivrons une jeune fille, qui fait partie des dix derniers survivants de l’humanité, cette dernière n’ayant pas résisté aux guerres climatiques. Le destin de ces survivantes ? Devenir les futures mères de la race humaine, un destin qui leur est caché.

La narratrice sans nom vit dans une station en orbite autour de la Lune, et rêve de voyager, loin de ses congénères qu’elle déteste. Le seul nom qu’on lui connaîtra sera de lui de 4,2, son intelligence sur l’échelle de Breuil-Rostocka, inférieure à celles des autres, et prétexte sans fin pour le harcèlement et la brutalité dont elle est victime. Désireuse de prouver sa valeur et son intelligence, la jeune fille va défier les règles et découvrir la destinée de ces survivantes….

Paideia est un roman au vocabulaire riche et à l’écriture travaillée, ce qui m’a beaucoup plu. De même, le concept est intéressant. Des jeunes filles élevées par des androïdes pour être les « mères » de l’humanité, bien qu’on puisse douter d’un rôle futur dans l’éducation de leur progéniture.

Pourtant, ce roman n’a pas réussi à me convaincre pour plusieurs raisons. Tout d’abord, notre narratrice est clairement en souffrance et victime de bien des cruautés, mais le comportement global des jeunes filles, très adolescent et cour de récréation, m’a empêchée de m’y attacher. Le second point est plus une question d’attentes et rejoint  un peu le premier : je m’attendais à une véritable réflexion sur la maternité, l’utilisation du corps comme d’une machine, or ce n’est pas tout à fait le cas.

Paideia reste un roman de science-fiction intelligent, bien écrit, et invite à la réflexion. Je le recommande donc, mais peut-être en revoyant vos attentes si elles étaient identiques aux miennes.

D’autres avis : La Geekosophe, Le Maki, Vert, Yuyine, Outrelivres, RSF Blog, …

shaya

5 réflexions sur « Paideia de Claire Garand »

  1. Je comprends ton souci, c’est vrai que le sujet est plus présent et présenté que réellement développé. Mais en tout cas ça confirme que c’est vraiment un roman qui a quelque chose, même avec des bémols tout le monde y trouve de la qualité.

    1. Oui totalement, il y a quelque chose avec ce roman, pour moi il a peut-être été trop marketé sur ces sujets-là, je ne sais pas.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Revenir en haut de page