Accueil » Actus » Bilan mensuel #35 Juin 2023

Bilan mensuel #35 Juin 2023

Que s’est-il passé en juin ? Pas mal de mouvement niveau pro, un peu de lecture, pas mal d’achats, pas beaucoup d’articles ! Je profite de la problématique Twitter pour signaler que je suis présente sur Mastodon, à cette adresse : https://mastodon.top/@shaya

Côté blog

Deux articles ce mois-ci, c’est mieux que rien ! (trois en comptant le bilan mensuel)

Côté lecture

  • Du thé pour les fantômes de Chris Vuklisevic : Chronique juste au-dessus, c’était très bien !
  • Défense des droits des femmes de Mary Wollstonecraft : En cours. Bien que ce soit des extraits et donc un texte assez court, le côté moral ressort beaucoup dans l’oeuvre, et j’ai des difficultés à avancer dans ma lecture
  • Un étranger en Olondre de Sofia Samatar : Fini hier, chronique à venir
  • L’initiation, Xenogenesis tome 2 d’Octavia E. Butler : Chronique à venir

Côté PAL

Oui, euh, nous dirons seulement que la PAL ne connait pas le principe de régime avant l’été.

  • L’initiation, Xenogenesis tome 2 d’Octavia E. Butler

Aventure de science-fiction et exploration philosophique, une trilogie aussi ambitieuse qu’époustouflante par une voix fondatrice de l’afroféminisme.

Retour sur Terre régénérée.
Quelques décennies après L’Aube. D’un côté, une population hybride, de l’autre, une poignée d’humains rendus stériles bien décidée à sauvegarder leur espèce.
Représentant les deux ethnies, Akin, fils de Lilith, s’interroge sur le camp à choisir comme sur sa double appartenance…

  • Défense des droits des femmes de Mary Wollstonecraft

«J’espère que, quand on reverra la Constitution, les droits de la femme seront enfin comptés pour quelque chose et respectés comme ils doivent l’être, surtout quand il sera bien prouvé, comme cela ne peut manquer de l’être, que la raison exige que l’on fasse attention à leurs plaintes et réclame hautement justice pour une moitié de l’espèce.» Directement inspiré par la pensée des Lumières, un texte puissant et original, par une figure majeure du féminisme anglo-saxon

  • Western star de Craig Johnson

Tout juste rentré du Vietnam, le jeune adjoint Walt Longmire participe pour la première fois à l’excursion de l’Association des shérifs du Wyoming à bord du Western Star, train à vapeur légendaire de la conquête de l’Ouest. Une bonne occasion de resserrer les liens entre collègues en buvant du bourbon. Très vite, les langues se délient et Walt a vent de meurtres non-élucidés. Elément troublant, certains shérifs manifestent une mauvaise volonté évidente à répondre à ses questions. Walt ne se doute évidemment pas qu’il est sur le point de faire l’une des rencontres les plus dangereuses de sa vie. Et voilà que quarante ans plus tard, les échos de cette ancienne affaire résonnent de la plus terrifiante des manières.

  • Histoire de célibats de Juliette Eyméoud et Claire-Lise Gaillard

Ce livre propose dix portraits de célibataires sur le temps long de l’histoire, du Moyen Âge au XXe siècle. Il part du constat d’une invisibilité des célibataires dans les recherches historiques en France : le célibat y a rarement été perçu comme une variable significative de la vie des individus, ou bien il n’est abordé qu’en négatif du mariage. Sans prétendre à la synthèse, l’ouvrage veut présenter différentes « vies de célibat », historiquement et socialement situées. Penser des individus par leur célibat permet à la fois de comprendre ce qu’être célibataire veut dire selon les époques, quelles pratiques sociales et quelles représentations collectives recoupe cette notion. Cette galerie de portraits incarne donc, par des trajectoires de vies, la progressive formalisation et stigmatisation du célibat face à la norme du mariage.

  • La guerre du pavot de R.F Kuang

Deux pays s’affrontent depuis des siècles : l’immense empire de Nikara et une petite île voisine, Mugen. Jeune orpheline, Rin décide de tout faire pour échapper au mariage qu’ont arrangé ses parents adoptifs. Aidée d’un bibliothécaire qui s’est pris d’affection pour elle, elle se met à étudier en vue du concours Keju, qui ouvre aux enfants les plus brillants du pays accès à l’académie militaire de Sinegard, chargée de former les futures élites de l’Empire. Sous l’égide d’un vieux maître fantasque et mystérieux, elle s’éveille peu à peu aux pouvoirs chamaniques qui sont les siens, mais quand la guerre larvée éclate de nouveau, sous les coups de boutoir de Mugen, l’Académie est dissoute et ses membres affectés à l’une des douze divisions des Douze Provinces qui composent l’Empire. Rin rejoint les sicaires de l’Impératrice…

Côté Ecrans

Rien à signaler, repassez plus tard !

Et toi, tu as lu quoi en juin ?

shaya

14 réflexions sur « Bilan mensuel #35 Juin 2023 »

  1. « Oui, euh, nous dirons seulement que la PAL ne connait pas le principe de régime avant l’été. » heureusement non ? Ce serait triste que la PAL se vide avant les vacances (j’espère que tu en as cet été d’ailleurs !)

  2. Mary Wollstonecraft, c’est tellement génial de lire un texte historique comme ça!!
    J’espère que tu as pu lire depuis la publication de ce billet ^^

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Revenir en haut de page