Carmilla, de Sheridan Le Fanu

 

Auteur : Sheridan Le Fanu – Traducteur : Jacques Papy
Editeur : Le livre de Poche – Parution : 2004
ISBN : 9782253087793 – Prix : 2 €

A propos de l’auteur

Maître du récit de fantômes et de vampires, dans la tradition romantique du roman noir, l’Irlandais Sheridan Le Fanu (1814-1873) est l’un des pionniers du roman de mystère anglais.

Carmilla (1872), texte fondateur du récit de vampires, annonce le Dracula (1897) de Bram Stoker.

Résumé

En Styrie, au XIXème siècle, vit une jeune fille isolée. Jusqu’au jour où son chemin croise celui de Carmilla, et où naît une formidable relation….

Ressenti

Pour quelqu’un qui aime le fantastique, et l’imaginaire en général, lire ce petit classique me paraissait essentiel, d’autant plus que c’est un tout petit livre, qui est vraiment peu cher. Et qui vaut largement le coup.
Même si l’histoire est ancienne, l’ouvrage n’a pas mal vieilli, et ne souffre pas d’un style un peu ancien comme ça peut arriver de temps en temps. Il est très facile de s’attacher à l’héroïne, jeune adolescente qui se sent seule dans un château où il n’y a que des adultes, et très facile de comprendre sa joie quand quelqu’un lui rend visite.
Encore plus quand finalement, le visiteur est une jeune fille de son âge, assez mystérieuse, nommée Carmilla, et très belle. Les deux adolescentes se lient malgré la maladie qui envahit les environs, et de là on peut voir une très belle histoire d’amour. On a aussi une sorte d’enquête menée par la narratrice, qui cherche à comprendre, et qui nous laisse tout de même un peu de surprise, même si on connait le fond de l’histoire.
Pour finir, je ne peux que vous conseiller la lecture de ce classique, petit, peu cher, et génial. Voilà. Vous n’avez plus qu’à courir l’acheter si vous ne l’avez pas encore lu.

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *