Coco la bite, de Gérard Delbet

Auteur : Gérard Delbet
Editeur : Bord du Lac – Parution : 2010
ISBN : 9782352080371 – Prix :

A propos de l’auteur

Gérard Delbet est un enseignant renommé, atypique et dérangeant. Il a commis deux recueils de nouvelles : Rue du Soleil en 1999 et La solitude est toujours la plus nombreuse en 2003. Il a aussi remporté de nombreux concours de nouvelles, notamment en 2008, celui des Éditions du Bord du Lot. Coco la bite est son premier roman.

Quatrième de couverture

Les enfants battus sont toujours d’accord avec tout. Ça les rend sympathiques. Et indétectables. Ils savent prendre leur mal en patience. Ils prennent le mal en patience. Ils l’attendent. Leur vie est réglée. Quand c’est le temps des sales quarts d’heure, ils savent qu’il faut laisser les flots s’exprimer. Ne rien retenir. Quand on a fini de pisser de peur, on pleure, quand on a fini de pleurer, on saigne. On a l’enfance bien occupée.Là-dessus, il est parti et ça m’a fait un grand trou d’amitié dans l’existence.

 

Ressenti

Nous suivons ici Coco la Bite, enfant qui grandit comme il peut dans une famille qui ne lui offre pas d’amour. Ils l’ont surnommé ainsi, parce que c’est seul son organe “normal”. Oui, le petit garçon a un pied bot, un oeil qui dit merde à l’autre, est tout petit.

 

Ce qui m’a frappé dès le début de la lecture, c’est cette façon de retranscrire la pensée d’un gosse, si réaliste. J’ai vraiment eu l’impression d’avoir un enfant en face de moi, qui me parle pas. Coco la Bite, il s’est inventé son propre monde, il fait des courses de brosses à dent dans le caniveau, joue avec la prostituée de son immeuble.

 

Coco est aussi un enfant qu’on frappe, plus ou moins violemment, au gré des envies de sa famille. On a aussi à faire avec une vision très pessimiste de l’éducation nationale, puisqu’ici, le maître se fiche un peu de cet élève, ne s’inquiète pas de ses absences à répétition, ce malgré un envoi d’un an en famille d’accueil pour maltraitance.

 

Au final, j’ai adoré ce livre, même si des marques temporelles auraient pu être utiles de temps en temps ^^ Merci beaucoup à Babelio, et aux Editions du Bord du Lot pour ce partenariat !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *