Les chemins de la liberté

 

Réalisateur : Peter Weir

Casting

Jim Sturgess: Janusz – Ed Harris : Mr Smith
Saoirse Ronan : Irena – Colin Farell : Valka
Mark Strong : Khabarov – Gustaf Skarsgard : Voss
Alexandru Potocean : Tomasz – Sebastian Urzendowksy : Kazik
Plus d’infos sur la page Allociné du film.

Synopsis

En 1940, une petite troupe de prisonniers décide de s’évader d’un camp de travail sibérien.
Pour ces hommes venus de tous les horizons, s’échapper de cet enfer ne sera que le début de l’aventure…
Ensemble, ils vont parcourir plus de 10 000 kilomètres, à travers la toundra sibérienne glacée, traversant les plaines de Mongolie, les fournaises du désert de Gobi puis les sommets de l’Himalaya pour franchir la Grande Muraille de Chine.
Certains s’arrêteront en chemin, d’autres ne survivront pas aux épreuves. L’Inde – alors sous contrôle anglais – est le but ultime.

Ressenti

Je suis allée voir ce film sans rien en savoir auparavant, juste en ayant vu la bande annonce quelques semaines avant. Et j’aurais regretté de ne pas l’avoir vu.
Les années 40, nous sommes en pleine guerre mondiale, et en Europe de l’Est, le communisme règne avec le camarade Staline à sa tête. Et bien évidemment, si l’on n’est pas d’accord avec le régime qui vous envahit, une accusation quelconque plus tard, vous voilà en camp de travail. C’est là le triste sort qu’ont connu Janusz, Mr Smith, Valka, Khabarov, Voss, Kazik, et Tomasz, nos héros.
Le camp de travail sibérien correspond malheureusement à la vision qu’on peut s’en faire, gouverné par certains prisonniers, froid, et cruel. Dès le début de l’évasion, c’est prenant et émouvant, puisque on sait très bien que ce qu’ils ont entrepris est fou et dangereux. L’émotion est plus grande encore à l’arrivée d’Irena, dont on comprend vite qu’il ne s’agit que d’une enfant, à laquelle on s’attache.
Côté histoire, voilà donc ce qu’on peut dire sans trop en dire non plus. Côté acteurs et jeux, rien à dire, je les ai tous aimé pour ma part. Quand aux paysages, ils sont tout simplement très beaux, et agréables à voir. En clair, un film à aller voir sauf si vous n’aimez pas les films tristes !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *