Coraline, de Neil Gaiman

Auteur : Neil Gaiman – Traducteur : Hélène Collon – Illustrateur : Dave McKean

Editeur : Albin Michel – Parution : 03/06/2009

Prix : 10€ – ISBN : 9782226193445

A propos de l’auteur

Neil Gaiman est né en 1960.
Scénariste de bande dessinée (The Sandman), il s’est rapidement imposé comme l’un des meilleurs écrivains de la nouvelle vague du fantastique anglo-saxon. On lui doit les très remarqués Neverwhere (Prix Julia Verlanger 1999), Miroirs et fumées, American Gods (Prix Hugo, Bram Stoker et Locus fantasy 2002) et De bons présages, en collaboration avec Terry Pratchett.

Rendez-vous sur http://www.neilgaiman.com, site officiel, pour en savoir plus ^^ (attention, site en anglais ).

Résumé

« Coraline vient d’emménager dans une étrange maison et, comme ses parents n’ont pas le temps de s’occuper d’elle, elle décide de jouer les exploratrices. Ouvrant une porte condamnée, elle pénètre dans un appartement identique au sien. Identique, et pourtant… Dans la droite ligne d’Alice au pays des merveilles, ce roman magnifique a inspiré le film d’animation Coraline réalisé par Henry Selick. »

Ressenti

Tout d’abord, il est à noter que c’est de la littérature enfantine, dite « à partir de 9 ans ». Du coup, pour nous autres adultes, c’est extrêmement facile, et agréable à lire. Cependant, l’histoire n’est pas exceptionnelle.

Personnage principal, une petite fille dont l’âge n’est pas précisé, mais l’on devine qu’elle doit avoir une dizaine d’années, nommée Coraline. Une petite fille qui s’ennuie terriblement dans sa nouvelle maison, pleine de voisins étranges et de recoins. Le roman étant destiné aux enfants, on retrouve sans surprise une histoire assez simple de parents qui disparaissent, et de l’enfant qui doit les sauver en allant dans un monde parallèle où vivent « les autres parents ».

L’intrigue est donc simpliste, la solution qui viendra rapidement à l’esprit de la petite fille l’est aussi, et le dénouement heureux n’apporte aucune surprise. Légère déception donc, étant donné tout le bien qu’on a pu me dire de l’auteur, mais un très bon roman pour de pré-ados, qui se lit très rapidement.

Film

Réalisé par Henry Selick, et sorti en juin 2009 en France, le film d’animation est un pur bonheur. Même en connaissant déjà l’histoire, le réalisateur a su ajouter quelques morceaux qui ont apporté beaucoup de magie en ce film. L’actrice qui joue les mamans est tout simplement fabuleuse. Son jeu est vraiment agréable à voir, et les changements d’attitude sont très bien faits.

Aucun passage du livre n’a été coupé, et c’est avec un grand plaisir qu’on retrouve tous les personnages farfelus de l’histoire. Mon gros coup de cœur dans ce film, la musique. Légère, présente quand les dialogues ne sont pas de mise, elle est tout simplement enchanteresse.
Donc, pour finir, si vous n’avez pas vu ce film, ni lu ce livre, n’hésitez pas !

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *