Je suis ta nuit, Loic Le Borgne

jesuistanuit

Ce roman est un petit livre obtenu grâce aux opérations 3 pour 2 éditeurs. Je ne connaissais que de nom Loïc Le Borgne, mais du fantastique, pourquoi pas !

L’histoire commence à travers le récit d’un père (Pierre) à son fils adolescent, qui vient de perdre une amie. Pierre raconte à son fils son histoire, celle de l’été tragique d’un jeune garçon, qui oblige le petit garçon à grandir.

Nous sommes dans les années 80, dans un petit village de Bretagne, et nous suivons Pierre, ainsi que son groupe de copains. Ces pré-adolescents viennent de démarrer leurs grandes vacances, et n’ont qu’une idée en tête : faire les 400 coups et s’occuper ! Cette année, un nouveau venu s’est joint au groupe, Maël, au passé trouble, et à qui Pierre s’est lié. Mais très vite, l’été s’annonce étrange, avec une découverte macabre.

Les bizarreries s’enchaînent, le groupe d’amis est perturbé, et comment ne pas l’être après une telle découverte ? Nous suivons ces enfants dans le chemin de l’angoisse, avec des attaques de chiens, de corbeau, et enfin l’apparition du Bonhomme Nuit. Celui-ci est-il le mal incarné ? En tout cas, l’histoire se poursuit et bascule lentement mais sûrement dans l’horreur…

Il est bien difficile de ne pas compatir au sort de Pierre et ses amis : quel enfant n’a pas vu des choses terrifiantes là où l’adulte ne le voyait ? Et subi cette angoisse, ces cauchemars ? D’autant plus que la deuxième partie du roman, plus noire, nous laisse deviner des atrocités….

Ce roman qui traite du passage entre l’enfance et l’âge adulte est passionnant et se lit très bien. Cependant, il est peut-être à déconseiller pour les âmes trop sensibles. En tout cas, il ne me reste plus qu’à farfouiller un peu la bibliographie de l’auteur !

 

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *