Le cor de Valère, de Robert Jordan

Auteur : Robert Jordan – Traducteur : Arlette Rosemblum
Editeur : Pocket – Parution : Mars 2005
ISBN : 9782266154505 – Prix : 8.20 €

A propos de l’auteur

Robert Jordan est un Sudiste comme on n’en fait plus. Né en 1948 à Charleston (Caroline du Sud) sous le nom de James Oliver Rigney, initié par son père à la chasse et à la pêche et revenu vivre dans sa ville natale après un détour à la Citadelle – le célèbre collège militaire – d’où il sortit diplômé de physique et, un détour plus lointain au Vietnam, d’où il ramena beaucoup de médailles. Il a commencé en 1977 une carrière d’écrivain qui, à travers le roman historique (sous le pseudonyme de Reagan O’Neal) et le western (pseudo : Jackson O’Reilly), l’a amené, depuis 1986, à la fantasy. Il est décédé en 2007 à la suite d’une maladie orpheline, l’amylose.

Quatrième de couverture

Le Seigneur de l’Ombre a jadis voulu conquérir la Terre, mais les Aes Sedai, maîtresses du Pouvoir Unique, l’ont repoussé. Pour se venger, il a inspiré aux vainqueurs une folle meurtrière. Quant au Dragon qui guidait les Aes Sedai, on dit qu’un jour il renaîtra pour délivrer l’univers. En attendant, les serviteurs du Ténébreux abattent leurs cartes : un peu partout éclatent les rixes et les incendies. Sur les conseils de Moiraine, une Aes Sedai, Rand et ses compagnons, traqués par un cavalier sans visage, se mettent en route vers l’Œil du Monde, dont la surface limpide est source de ” saidin “.

Ressenti

L’histoire continue, et pour bien rester sur mon avis précédent, c’est plus intéressant à lire en sachant que ce tome 3 pour nous est en fait le début du tome 2 de la saga. Au niveau action ça bouge pas mal, l’intrigue avance assez vite, mais pour moi ça n’est pas vraiment le point fort de ce tome.

En effet, on apprend énormément de choses sur les personnages ici. Tout d’abord, notre ami Rand, qui commence à prendre une nouvelle place. On comprend d’un coup mieux pourquoi il est ta’veren, au centre des choses, et ça change un peu des traditionnels romans aux héros adolescents, c’est bien appréciable. On a aussi enfin quelques chapitres sur Moiraine, et c’est l’occasion unique d’en apprendre un peu sur ce personnage assez mystérieux.

Autre point positif, l’arrivée à Tar Valon est également passionnante, puisque pour le lecteur, c’est le moment de découvrir un peu les Aes Sedai, à commencer par l’initiation de Nynaeve, quelque peu… surprenante XD

Côté négatif, les combats ne sont pas vraiment décrits, et on peut être assez surpris de la rapidité avec laquelle nos héros ont appris à combattre. On constate aussi dans ce tome, que Perrin et Mat sont beaucoup plus absents, et on attend toujours d’en savoir plus sur Egwene….

En bref, un troisième tome en poche toujours aussi passionnant pour moi malgré ses petits défauts !

Vous pouvez lire l’avis de Lael, chez l’aventurier des rêves, ici.

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *