L’exorciste, de William Peter Blatty

 

Auteur : William Peter Blatty – Traductrice : Jacqueline Remillet
Editeur : Robert Laffont – Parution : Octobre 2011 (réédition)
ISBN : 9782221125519 – Prix : 10.90 €

A propos de l’auteur

Né en 1928 de parents libanais qui s’installèrent aux Etats-Unis lorsqu’il avait trois ans, William Blatty connut une enfance difficile qui fut dans les années 30 le lot commun des immigrés de fraîche date. Il fut d’abord auteur comique de romans puis de scénarios à Hollywood, ce qui ne lui rapporta que des succès d’estime (il collabora avec Blake Edwards). C’est lors d’une retraite dans un chalet isolé que lui vint l’inspiration d’où devait naître L’Exorciste.

Résumé

Des choses étranges se produisent dans la maison de Chris MacNeil, célèbre actrice américaine. Sa petite fille, Regan, change progressivement de caractère, pour finir devenir méconnaissable aux yeux de tous. Personne ne semble comprendre qui se passe dans cette maison, tandis que la petite fille ne cesse de devenir plus étrange….

Ressenti

Qui n’a pas déjà vu ou entendu parler du film du même nom ? Toujours est-il pour ma part que je ne savais aucunement qu’il s’agissait d’une adaptation.

Nous sommes dans les années 60, dans ce qui paraît être une famille heureuse, même si le père n’est pas là. Problème, le bonheur familial ne va pas durer longtemps puisque très vite, quelques soucis apparaissent, tels des bruits étranges dans la maison, un comportement étrange de la petite Regan, et bien d’autres choses encore.

L’angoisse monte petit à petit, tandis qu’on suit Chris, la maman, qui cherche une solution, consulte des médecins, et espère que ça s’arrange, en vain, jusqu’au moment où la situation devient horrible.

De l’autre côté, nous avons le père Karras, dépressif, qui s’en veut du décès de sa mère, et qui va être amené à s’intéresser au cas de cette famille.

Avouons-le, le fait de déjà connaître la fin de l’histoire ôte un peu de suspens et de peur là dedans. Cependant, c’est terriblement prenant, et il est difficile de ne pas angoisser autant que les personnages. A lire si vous voulez vous faire peur le temps d’une lecture !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *