Mal Morts, de Jean-Marc Ligny

 

Auteur : Jean-Marc Ligny – Illustrateur : Coliandre
Editeur : L’Atalante – Parution : Septembre 2010
ISBN : 9782841725182 – Prix : 12 €

A propos de l’auteur

Jean-Marc Ligny est un écrivain français de science-fiction, fantastique né le 13 mai 1956 à Paris. Il publie sa première nouvelle en 1978 dans l’anthologie Futurs au présent de Philippe Curval. Temps blancs, son premier roman, paraît l’année suivante. Il s’agit d’une œuvre étrange, plutôt expérimentale, qui use d’une narration éclatée au service d’une ambiance plus que d’une intrigue. Depuis, il a écrit près d’une quarantaine de romans, dont une dizaine pour la jeunesse.

 

Résumé

Elodie, adolescente, passe son temps à se battre contre des âmes mortes. Les autres la prennent pour un phénomène de foire, y compris sa famille, et ce combat sans soutien l’épuise. Ce qui pourrait la sortir là ? La force de l’Amour, avec un grand A….

Ressenti

Ne vous fiez pas à la quatrième de couverture de ce livre, puisqu’il y a bel et bien une histoire d’amour ici, ça n’est pas ce qui prend le plus de place à mon avis.

L’histoire d’Elodie est indéniablement triste, on voit assez bien l’adolescente triste, et malade, et que personne ne croit. Elle est dépeinte dès le début comme une jeune fille affaiblie, mais au fil du roman, on prend la mesure de sa réelle faiblesse, et du combat qui est mené.

On apprend aussi au fil du récit un peu plus sur ces morts qui veulent sa mort, et l’idée est intéressante ^^ La partie du roman qui nous parle de la clinique est importante également, mais vous fait aussi abandonner l’espoir que ce roman puisse être un tant soit peu joyeux ^^

La seconde partie, où Elodie rencontre Orfan, son idole, est tout aussi prenante, quoique je suis moins sensible aux sentiments qui y sont mis ^^ Le personnage d’Orfan, que l’on voit au final assez peu, m’a paru très intéressant, de part son mystère, et aussi par ce qu’il sait, et que le lecteur ne saura jamais vraiment… La fin du roman est quand à elle surprenante, mais pourquoi pas ^^

3 commentaires

  1. C'est vrai Acr0… mais je ne l'ai pas signalé là, je crois que j'ai tendance à être plus indulgente quand aux défauts des personnages pour les bouquins qui ciblent les adolescents.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *