Prince captif de C.S. Pacat

Prince Captif de C.S. Pacat

Prince Captif, c’est une trilogie de fantasy dont on me parle depuis longtemps, comme étant vraiment très très bien. Du coup, ayant l’intégrale sous la main, c’était l’occasion de la lire enfin.

Tout d’abord, un petit aperçu de l’histoire grâce au résumé éditeur (oui, je sais, un résumé de ma part serait peut-être mieux, mais ma lecture date un peu).

Damen est un héros pour son peuple et le légitime héritier du trône d’Akielos. Mais lorsque son demi-frère s’empare du pouvoir, Damen est capturé, dépouillé de son identité et offert comme esclave de plaisirs au prince d’un royaume ennemi.

Beau, manipulateur et mortellement dangereux, son nouveau maître, le prince Laurent, incarne ce qui se fait de pire à Vère. Mais dans la toile mortelle de la politique vérétienne, les apparences sont trompeuses. Pris dans les manigances de la cour, Damen doit s’allier à Laurent pour sa survie et celle de son royaume. Sans jamais oublier une règle vitale : cacher sa véritable identité à tout prix. Car l’homme dont il a besoin est celui qui a le plus de raisons de le haïr…

 Donc, nous suivons deux princes, Damen et Laurent, sauf que l’un d’entre eux a été réduit en esclavage. Au programme ? Trahisons, violences, et surtout politique. La cour de Vère est en effet pleine de faux-semblants et de manigances, et la survie n’y est pas évidente… Notons également que nous sommes face à ce qu’on appelle communément un M/M, soit une romance homosexuelle et en effet, dans les deux sociétés,  les relations entre hommes sont banalisées et/ou tolérées.

J’ai lu cette trilogie en tout début d’été et, si j’en avais gardé une bonne impression, le manque de souvenirs deux mois plus tard résume bien mon avis : sympa, mais pas marquant.

L’écriture est agréable, beaucoup de violence et de cruauté également dans ce texte, qui ne m’ont pas choqué mais qui pourrait choquer d’autres personnes plus sensibles que moi. Contrairement à ma crainte, l’histoire n’est pas tant axée sur la romance, mais plutôt sur la politique entre les deux pays, ce qui est plus intéressant. Il est aussi à noter que la trahison fait partie intégrante du roman, méfiez-vous donc de tout le monde !

Désolée d’avance pour cette chronique très courte, mais mes souvenirs ne me permettent définitivement pas de vous en dire sur cette trilogie qui ne restera pas dans mes annales personnelles, mais qui pourrait bien plaire à d’autres personnes !

Chronique écrite dans le cadre du challenge Pavés de l’été organisé par Brize !

7 commentaires

  1. Intéressant. Je crois l’avoir déjà vu passer sur un autre blog mais je ne me souviens plus où. Je ne pense pas que je le lirai mais je jetterai un coup d’œil si je le vois d’occasion.

    1. Ca ne m’étonne pas du tout, cette trilogie est assez connue, c’est juste moi qui ne suis pas ultra enthousiaste, mais j’avais des collègues grands fans.

  2. J’ai déjà vu passer plusieurs avis (positifs) sur ce livre. Malgré cela, je ne ressens pas l’urgence de le lire (tant mieux me crient tous les livres dans ma bibli! mwuahaha :p )

    Aussi court soit-il, un avis reste un avis et il permet quand même de se faire une (mini) idée. Donc ne t’excuse pas! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.