Royaume de vent et de colères – Jean Laurent Del Socorro

Le premier roman de Jean Laurent Del Socorro, qui a reçu le prix Elbakin.net 2015 du meilleur roman français de fantasy, me tentait depuis un petit moment, mais la politique de “PAL au régime” m’a obligée à attendre Noël pour me décider à me l’offrir.

Nous sommes en 1596, à Marseille, en pleine guerre des religions. La cité catholique refuse de céder à face Henri IV, ancien protestant, qui ne peut bien évidemment pas tolérer la rébellion dans le royaume de France et de Navarre.

Les guerres de religion est une période que je connais assez peu, et j’avoue avoir être été bien heureuse d’avoir lu la Reine Margot de notre ami Dumas quelques mois plutôt, histoire d’avoir les principaux évènements de cette période en tête.

Le roman nous parle de quatre personnages principaux, un ancien chevalier, la dirigeante de l’ordre des assassins, Victoire, un couple de magiciens, Armand et Roland, et une ancienne mercenaire, Axelle, reconvertie aubergiste, propriétaire de l’établissement où se passe en grande partie l’histoire, la Roue de la Fortune. Nous sommes plongés dans la rebellion de Marseille, mais finalement, l’action n’est pas le plus important ici, mais plus les personnages.

Il est intéressant de trouver un roman où les femmes sont dans des positions de force, avec Axelle en mercenaire devenue aubergiste, et Victoire. Imaginer une femme à la tête d’un ordre puissant comme celui-ci est surprenant pour l’époque et fait bien plaisir. J’ai personnellement adoré le couple formé par Armand et Roland, et ai regretté qu’on en sache pas plus sur leur passé, et sur leur sorte de magie des pierres, qui est seulement évoquée.

Ce roman est franchement très sympathique à lire, et, pour ma part, c’est avec plaisir que je continuerai à suivre Jean Laurent Del Scorro dans ses prochaines aventures livresques !

5 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *