Utopiales 2017, compte-rendu !

Les Utopiales, c’est fini.  Et autant lire (et chroniquer !) l’anthologie de cette année fut rapide, autant faire un compte-rendu… La nostalgie, le désespoir que ça ne dure pas, tout ça tout ça. Vous connaissez la chanson !

Comme tous les ans, j’ai pondu un petit programme prévisionnel des conférences que je souhaitais voir. Comme tous les ans, ce petit programme ne fut pas respecté. Sur 12 conférences, je n’en ai vu que 4 !

  • Someone is wrong on the Internet
  • Rétrospective Lovecraft
  • La femme est-elle l’avenir du space-opéra ?
  • Le personnage non-blanc

Gloups. Espérons que je serai meilleure élève l’an prochain ! Fort heureusement, ActuSF enregistre toutes les conférences, qui sont à retrouver sur leur site.

En revanche, pour UNE fois, j’ai pu faire toutes les expositions, à l’exception de La bibliothèque, la nuit, complète trop vite. C’est encore plus dommage que cette expo est passée sur région parisienne, sans que je ne trouve le temps de la faire.

  • Laurent Durieux : créateur de l’affiche des Utopiales de cette année, cette expo fut un coup de cœur pour moi (même si je ne vois plus qu’un Oréo géant dans l’affiche du festival). Reprenant à sa sauce des affiches de cinéma, ça valait clairement le coup d’œil ! (Mention spéciale aux deux versions de l’affiche de The Bird, film qui m’a littéralement traumatisée plus jeune.)
  • La Horde du Contrevent : une expo qui présente quelques planches de l’adaptation en bande-dessinée du chef d’oeuvre de Damasio ! Etant moins axée BD, celle-ci m’a moins parlée que d’autres.
  • Le Tribut : Encore une exposition sur une BD ! Pour le coup, celle-ci m’était inconnue, et le dessin ne m’attire pas particulièrement, je n’ai donc fait que la survoler.
  • A corps parfait : Cette fois-ci, on parle corps humain ! L’exposition est chouette, mais assez courte, destinée à un public plus jeune, et surtout très fréquentée.
  • La Tram du Temps : Avouons-le, je suis passée à côté de cette exposition. Après enquête, il s’avère que des éléments sont en fait dans la ville de Nantes elle-même. Il me manquait probablement cette partie…
  • Galatick Bricks : Legonization : Les Lego colonisent les Utopiales ! Une chouette expo à regarder.
  • Le manège à rythmes : L’expo faite par hasard, et qui s’est révélée être une très chouette expérience. Cette installation vous permet de créer de la musique, à partir d’un vélo.
  • Le cabinet mirifique du Professeur Merlupin : Un passionnant cabinet de curiosités où on pourrait passer des heures, à voir et à revoir si possible !

 

  • VR2Mars : Cette exposition est en deux en une : on peut soit faire un tour sur Mars grâce au casque de réalité virtuelle, expérience déjà faite pour ma part l’an dernier, et qui est certes intéressante, mais perturbe beaucoup mon cerveau, et une visite de Mars en cuve 3D. J’avais déjà fait la cuve 3D lors d’une précédente visite aux Utopiales, mais celle-ci a un peu changé depuis : au programme, plus d’explications qui permettent l’immersion, très chouette !

Pour ce qui est des auteurs, j’espérais ardemment rencontrer Michael Moorcock, mais celui-ci a malheureusement dû annuler sa venue pour cause de raison de santé. J’avais également envie de rencontrer Guy Gavriel Kay, mais sans avoir lu ses ouvrages, c’est tout de même moins bien, il n’y a plus qu’à rattraper le retard !

Pour les achats, j’ai été sage, et même, très sage. D’ailleurs, il en a fallu de peu (à savoir une conférence) pour que je ne reparte qu’avec l’anthologie des Utopiales (dédicacée par tous les auteurs présents avec l’aide de Lorhkan, merci à toi o/), mais le roman de Becky Chambers, L’espace d’un an, a réussi à se glisser dans mon panier !

https://www.instagram.com/p/BbHqXJ1HegK/

Bien évidemment, on ne peut pas parler Utopiales sans parler blogueurs. Je ne ferai pas de name-dropping par peur d’oublier quelqu’un, mais les rencontres et occasions de discuter furent nombreuses et passionnantes, comme toujours ! Alors, on se dit à l’année prochaine ?

10 commentaires

  1. Moi aussi j’ai vu un Oreo dans l’affiche mais blague à part, pour avoir vu quelques clichés : l’exposition de ses affiches m’avait l’air bien intéressant ! La Legonization m’aurait carrrément plu tout comme le cabinet mirifique, cela va de soi 😉 J’approuve, tu es très sage au niveau des achats.

    1. Oui je suis d’accord, l’exposition de Laurent Durieux était superbe ! Les Legos m’ont moins marquée, mais c’est parce que je suis moins Lego… Merci, à voir si ça reste comme ça pour ma PAL XD

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *