Warchild, de Karin Lowachee

Auteur : Karin Lowachee – Traducteur : Sandra Kazourian
Editeur : Pocket (Le Bélial) – Parution : Octobre 2012
ISBN : 9782266203340 – Prix : 9.80 €

Ressenti


(Je suis amoureuse de cette couverture. J’avoue. C’est ce qui m’a fait acheter le bouquin, en fait.)

Bon, à part cette information essentielle, parlons contenu. Ici, on va faire la connaissance de Jos Musey, 8 ans, qui vit à bord d’un vaisseau marchand, dans un espace spatial en guerre. Malheureusement, son vaisseau est attaqué, et très vite, le jeune garçon se retrouve capturé par des pirates, et promis à un sort peu enviable, l’esclavage.

Tout d’abord, Jos est un personnage auquel il est facile de s’attacher. Dans cette première partie, le roman est en fait écrit comme si c’était lui qui racontait, et on y reconnait très bien la voix d’un enfant. Et petit à petit, à mesure que Joe grandit, on en apprend plus sur la situation de cet univers, sur le déclenchement de cette guerre, et on en viendra même à voir une remise en question assez impressionnante. L’univers m’a également beaucoup plu. J’adore rencontrer les civilisations extraterrestres, et celle des striviirc-na est pour moi fascinante. C’est riche, c’est beau, et ça donne envie d’en savoir plus.

Que dire d’autre sans spoiler davantage l’histoire ? Ah, oui, le personnage de Jos est incroyablement bien travaillé. Déjà dit ? Ah. Alors, je terminerai ce billet en affirmant haut et fort que nous avons ici un très bon roman de space-opéra, travaillé, qui mérite qu’on lui accorde sa chance.

A propos de l’auteur

Née au Guyana, Karin Lowachee vit au Canada depuis l âge de deux ans. Après des études de lettres à la York University de Toronto, elle enchaîne quantité de petits boulots. Des expériences qui la conduiront notamment à passer près d une année à Rankin Inlet, une communauté inuit de quelques centaines d’habitants, dans le Nunavut, sur la côte ouest de la baie d’Hudson.
Warchild, son premier roman, lauréat du prix Warner Aspect et finaliste au Philip K. Dick Award en 2002, fut salué lors de sa publication outre-Atlantique par un accueil public et critique unanime. Elle en a depuis publié deux autres, des romans qui ne constituent pas des suites à Warchild, mais situés dans le même univers.

4 commentaires

  1. Beaucoup apprécié aussi, acheté aussi pour sa couverture et son format poche. M'a permit de remettre un pied dans le roman sf et notamment space opera… Les deux autres tomes, Burndive et Cagebird sont tout aussi bons sinon mieux… Du coup je cherche le même type de lecture….;)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *