Accueil » Actus » Bilan mensuel octobre #15

Bilan mensuel octobre #15

Bon, lors de mon article bilan de septembre, j’aurai dû penser à vous prévenir qu’octobre ne serait pas mieux que septembre niveau blog. Mais il faut croire que mon cerveau était trop accupé ailleurs ! Dans tous les cas, l’opération changement de domicile est accomplie avec succès, et m’a même laissé un peu de temps pour lire, à défaut de blogger !

Côté blog

Côté lecture

  • Ainsi soit-elle de Benoîte Groult : Un essai intéressant que j’ai mis beaucoup de temps à finir faute de temps de cerveau disponible, mais il devrait avoir droit à sa chronique.
  • Dans la maison rêvée de Carmen Machado : Oh le joli coup de coeur. Encore merci Tigger Lilly pour la recommandation ! Chronique à venir
  • Journal d’un AssaSynth, tomes 1 à 3 de Martha Wells : Une bien chouette découverte ! Si chroniquée, ce sera par contre les trois tomes d’un coup ^^
  • L’Etrange au féminin, anthologie : lecture en cours, repassez le mois prochain !

 

Côté PAL

  • La roue du temps, tome 12 : La tempête imminente de Robert Jordan et Brandon Sanderson

La Roue du Temps tourne et les Âges naissent et meurent, laissant dans leur sillage des souvenirs destinés à devenir des légendes.

Avant l’Ultime Bataille, Rand lutte encore pour unifier des royaumes séparés par d’anciennes querelles, tout en s’efforçant de négocier une trêve avec les Seanchaniens. Autour de lui, ses plus fidèles alliés s’inquiètent. S’il continue à s’endurcir, vidé de toute émotion, aura-t-il la force d’âme requise, au mont Shayol Ghul, pour livrer son duel à mort contre le Ténébreux ?

À la Tour Blanche, prisonnière et à la merci des cruels caprices d’Elaida, Egwene s’acharne à miner le pouvoir de sa rivale. En aura-t-elle le temps, alors que l’attaque des Seanchaniens se profile ?

Si les Aes Sedai reculent, une défaite signerait la fin de leur fief millénaire… et sans doute de tous les espoirs du monde.

  • La force des femmes de Denis Mukwege

Surnommé « l’homme qui répare les femmes », le gynécologue et chirurgien Denis Mukwege a consacré sa vie aux femmes victimes de sévices sexuels en République démocratique du Congo. Dans une région où le viol collectif est considéré comme une arme de guerre, le docteur Denis Mukwege est chaque jour confronté aux monstruosités des violences sexuelles, contre lesquelles il se bat sans relâche, parfois au péril de sa vie.
Dès 1999, il fonde l’hôpital de Panzi dans lequel il promeut une approche « holistique » de la prise en charge : médicale, psychologique, socio-économique et légale.
Écrit à la première personne, La force des femmes retrace le combat de toute une vie en dépassant le genre autobiographique. L’héroïne du roman, c’est la femme composée de toutes ces femmes. L’auteur rend un véritable hommage à leur courage, leur lutte. Pour lui, il s’agit d’une lutte mondiale : « C’est vous, les femmes, qui portez l’humanité. »
Ainsi, à travers le récit d’une vie consacrée à la médecine et dans un vrai cri de mobilisation, Denis Mukwege nous met face au fléau qui ravage son pays et nous invite à repenser le monde. La force des femmes clame haut et fort que guérison et espoir sont possibles pour toutes les survivantes.

Et le mois prochain ?

Hop une nouvelle rubrique pour vous parler un peu de ce qui arrive sur le blog !  Je ne programme pas vraiment mes lectures, mais j’ai réservé Petit pays de Gaël Faye à la médiathèque, et le Wendy Delorme ne devrait plus tarder à passer sur le grill. Mon déménagement m’a aussi fait réaliser que pas mal de BD attendent leur tour depuis trop longtemps en PAL, et on va tenter d’en sortir au moins une ce mois-ci.

Sur ce, bon mois de novembre à vous !

shaya

10 réflexions sur « Bilan mensuel octobre #15 »

  1. Comme dit le dicton : une BD par mois et tu n’auras jamais froid. Ce qui est bien pratique en hiver.
    (Existe aussi en version été : chaque mois une BD et tu seras bien ventilé)
    Vive AssaSynth !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Revenir en haut de page