Accueil » Fantasy » Chevauche-Brumes, Thibaud Latil-Nicolas

Chevauche-Brumes, Thibaud Latil-Nicolas

J’ai quelques fois entendu parfois parlé de ce roman paru iniatialement chez Mnémos sur les blogs, mais c’est plus sa quatrième de couverture attrayante et l’envie d’un peu de francophone, pour une fois, qui m’a fait entamer Chevauche-Brumes.

Chevauche-Brumes, Thibaud Latil-Nicolas

Au nord du Bleu-Royaume, la frontière est marquée par une brume noire et impénétrable, haute comme une montagne. Mais depuis quelques lunes, le brouillard semble se déchirer. La nuée enfante alors des créatures immondes qui menacent d’engloutir le royaume tout entier.
La neuvième compagnie des légions du Roy est le dernier recours d’un pouvoir aux abois pour s’opposer à ce fléau. Épaulée par des cavalières émérites et un mystérieux mage chargé d’étudier le phénomène, la troupe s’enfonce dans les terres du nord, vers cette étrange brume.
Entre courage et résignation, camaraderie et terreur, ces femmes et ces hommes abandonnés par le sort devront consentir à bien des sacrifices face à la terrible menace. En seront-ils capables?

Il s’agit du premier roman publié de Thibaud Latil-Nicolas, et le moins qu’on puisse dire, c’est qu’on démarre au quart de tour. Nous commençons par suivre la neuvième compagnie, une légion du Roy, qui, à peine rentrée à la capitale, est aussitôt renvoyée en mission à Crevet, petite ville frontalière menacée par la brume qui cerne le royaume.

Malgré ce beau démarrage, le début du roman a été compliqué pour moi : certes, l’intrigue est intéressant, mais l’auteur a choisi de changer très régulièrement de narrateurs. Nous avons des chapitres écrits à la première personne et d’autres à la troisième, ce qui m’a personnellement perturbée, en plus de la difficulté de reconnaître chaque narrateur.

Heureusement, une fois cet écueil passé, ma lecture a été plus agréable. On est plongé.e dans l’action et on se prend très vite au jeu pour comprendre nous aussi ce qu’est cette fameuse brume. L’ambiance de la Neuvième Compagnie est aussi agréable : on voit bien la franche camaraderie qui les réunit et c’est sympathique, un peu à la manière de la Compagnie Noire de Glen Cook.

Côté univers : on a une magie puissante que seules les personnes sentant les sources de magie peuvent utiliser, et un clergé qui s’oppose à l’usage de la magie, mais le reste est assez peu développé pour le moment, sans que ça ne gêne pour autant.

En bref, on a avec Chevauche-Brumes un premier roman de fantasy sympathique, malgré quelques défauts. Il semble qu’il s’agisse d’un premier tome dans cet univers, mais l’histoire reste indépendante.

D’autres avis : Lianne, Yuyine, Celindanaé, …

shaya

12 réflexions sur « Chevauche-Brumes, Thibaud Latil-Nicolas »

  1. J’ai eu envie de le tenter à un moment, puis une suite – ou une “suite” – est sortie et ça m’a refroidit. Je crois que le troisième devrait être le dernier, si j’ai bien compris, donc peut-être que je vais enfin me lancer. Tu comptes lire la suite toi ?

    1. Ah je n’ai pas tout suivi sur la suite pour le coup. Franchement je ne suis pas sûre, j’ai passé un bon moment, mais à voir si la suite est dispo à la médiathèque, peut-être, mais j’ai pas une envie folle de continuer la série, le coup des points de vue m’a vraiment gênée au départ.

  2. Ce titre me vend totalement du rêve. Je doute d’y venir un jour, concrètement, mais je suis contente de lire ce que tu en dis. Paradoxalement tu me donnes plutôt envie.

  3. Vu passer ce titre de maintes fois sur les RS, en me disant peut-être un jour… Mais bon, tellement de séries fantasy méritent mon intérêt que je suis loin de me décider pour celle-ci en particulier.
    Par contre, je ne pense pas que les différents narrateurs me perturberaient outre mesure. A voir ^^

  4. Je trouve que la grande force de cette série ce sont ses personnages. Leur gouaille, leur camaraderie, leurs défauts…
    Si effectivement le premier tome peut se suffire à lui-même, le second est une vraie suite qui agrandit considérablement l’univers et nous offre une intrigue plus riche et plus complète.
    J’ai personnellement très très très hâte de lire le 3ème et dernier tome qui sort en mars.

    1. Ah cool, tu me donnes envie de continuer alors si c’est l’univers est plus approfondi ! C’est vrai que les personnages sont attachants 🙂

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Revenir en haut de page