Dans le café de la jeunesse perdue, de Patrick Modiano

 

Auteur : Patrick Modiano
Editeur : Gallimard – Parution : Janvier 2009
ISBN : 9782070361243 – Prix : 5.70 €

A propos de l’auteur

Jean Patrick Modiano est né le 30 juillet 1945 à Boulogne-Billancourt1 d’un père juif italien (Albert Modiano) et d’une mère flamande, débarquée à Paris en 1942 (Louisa Colpijn, mieux connue sous son nom d’actrice de cinéma belge Louisa Colpeyn). Sa rencontre avec l’auteur de Zazie dans le métro est cruciale. Introduit par lui dans le monde littéraire, Patrick Modiano a l’occasion de participer à des cocktails donnés par les éditions Gallimard. Il y publiera son premier roman en 1967, La Place de l’Étoile, après en avoir fait relire le manuscrit à Raymond Queneau. À partir de cette année, il ne fait plus qu’écrire.

Quatrième de couverture

Encore aujourd’hui, il m’arrive d’entendre, le soir, une voix qui m’appelle par mon prénom, dans la rue. Une voix rauque. Elle traîne un peu sur les syllabes et je la reconnais tout de suite : la voix de Louki. Je me retourne, mais il n’y a personne. Pas seulement le soir, mais au creux de ces après-midi d’été où vous ne savez plus très bien en quelle année vous êtes. Tout va recommencer comme avant. Les mêmes jours, les mêmes nuits, les mêmes lieux, les mêmes rencontres. L’Eternel Retour.

Ressenti

C’était mon premier Modiano, et j’avoue qu’avant sa lecture, j’étais assez perplexe. La littérature blanche ne me plaît en règle générale pas, et le roman me laissait donc quelque peu dubitative.
Et pourtant, ce fut avec plaisir que je me suis laissée entraînée dans cette histoire, notamment à cause de l’écriture simple, mais prenante, et au final simplement agréable à lire. Il est difficile de savoir réellement qui est le personnage principal, excepté que c’est un homme. A moins que ça ne soit cette fameuse Louki, présente à chaque instant du roman, et qui se révèle finalement être la trame de l’histoire.
C’est là le petit défaut de ce roman, on peut être un peu perdu au départ par une multitude de personnages,e t par des points de vue qui changent régulièrement. Cependant, on imagine parfaitement ce petit bar parisien, et les quartiers de Paris qui sont décrits.
Un petit roman très agréable à lire donc !

4 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *