Accueil » Challenge » Gambling Nova, Jennie Dorny

Gambling Nova, Jennie Dorny

Pour être franche, je ne connaissais pas du tout cette autrice avant de faire mes recherches pour le challenge ABC Littératures de l’imaginaire de MarieJuliet, avec ma contrainte spéciale autrices jamais lues, mais il faut avouer que Jennie Dorny n’a publié que deux romans en tout et pour tout, Gamblig nova étant son premier roman, et Eridan le second.

Gambling Nova, Jennie Dorny

Gambling Nova, planète pénitentiaire…
     Pour avoir découvert une conspiration contre la Fédération des mondes habités, Faren Megan est emprisonné et réduit au silence, loin de ses amis Theo et Jack qui le croient déjà mort.
     Une mort dont Jack, capitaine des services secrets de la Fédération, est jugé responsable. Mais il découvre que tous deux ont été victime d’une machination…
     Déterminé à retrouver Farren et à le faire évader, il se rend sur Gambling Nova. Là, il va rejoindre Theo, partie de son côté à la recherche du Maître des Changeurs de Visages…
     Dans un futur où les valeurs humaines ont pris le pas sur la technologie, ce roman hybride, entre roman de quête et récit d’aventures, allie un univers de SF à l’intimité d’une histoire d’amour et d’amitié.

L’histoire commence directement par de l’action puisque Théo, personnage féminin attachant, en pleine tentative de vols de documents secrets. On fait vite connaissance à travers elle avec Jack, capitaine des services secrets blessé par une Xploballe, munition empoisonnée promettant une mort lente à son destinataire. Ce dernier a en fait été mis à pied à la suite de la découverte avec son amant Faren Megan, présumé mort, d’un complot de son grand chef.

Vous l’avez compris : ici, pas de fanfreluches et de longues descriptions, et en avant l’action. Et le moins qu’on puisse dire, c’est qu’à ce niveau-là, Gambling Nova est efficace, parfois même un peu trop. En effet, un défaut majeur de ce roman, c’est de nous balancer dans son univers sans explication ou presque, de nous refiler des bribes d’informations par-ci par-là, et débrouillez-vous pour essayer d’y voir clair.

On ne nous dira vraiment cce qu’est la Fédération, à part qu’elle semble être une organisation justicière mais sans réelle légitimité, ou ni comment sont gérées les différentes planètes, s’il y a un système qui gère le tout, etc. On ne saura pas non plus grand chose du complot du grand chef, point de départ de l’histoire, pendant un très (trop) long moment. Autre élément gênant, nous faire découvrir en cours de route une civilisation tout autre, qui a l’air passionnante, mais on ne nous dit pas vraiment assez (et qui a son propre roman, Eridani, mais ça, je l’ai su après).

Côté positif, les personnages sont plutôt bien écrits. J’ai parlé plutôt de Théo, qui semble avoir un passé douloureux et passer son temps en fuite, mais attachante. Jack est sans doute le personnage principal que j’apprécie le moins, de par son côté un peu plaintif, dépressif, résigné à son sort. Faren est pour le coup plus intéressant que son amant. Au final, ce sont cependant leurs relations qui m’ont eu du mal à m’accrocher : l’histoire d’amour est ici pratiquement au centre du récit, et ce n’est pas forcément ma tasse de thé.

En autre point positif, citons tout de même l’originalité de Gambling Nova : Jennie Dorning met en scène un univers où les couples de même sexe sont monnaie courante, de même que le polyamour et les “trouples”. Pour un roman paru en 1999, ce n’est pas si courant que ça.

Pour conclure, je dirais Gambling Nova est un roman original, aux thématiques LGBTQ+, qui mêle action et romance, avec le défaut de vouloir en faire trop. Il plaira sans doute plus aux personnes qui apprécient la romance.

D’autres avis : manifestez-vous !

Chronique écrite dans le cadre du challenge ABC Littératures de l’Imaginaire organisé par MarieJuliet, et me permet de compléter la lettre D de Dorny. Retrouvez mon billet d’inscription à ce challenge ici !

shaya

12 réflexions sur « Gambling Nova, Jennie Dorny »

  1. Je pensais le livre bien plus vieux vu ce que tu en disais, ça ressemblait un peu à ces romans d’action/aventure des années 70/80 où l’univers n’est là que pour apporter ce qui est nécessaire à l’intrigue. Ça me tentait potentiellement au début, mais c’était avant de voir l’importance de la romance… ^^’

    1. Oui j’ai été surprise aussi par la date de parution. C’est un peu dommage cette romance trop présente, l’univers a l’air intéressant et notamment son roman sur Eridan.

      1. Pareil, vu ta présentation je l’aurais cru plus vieux ce roman.
        C’est pas toujours des grandes découvertes mais c’est toujours rigolo de découvrir des “vieilleries” oubliées ou jamais rééditées.

        1. C’est clair c’est marrant de lire de vieilles choses parfois même si ça n’est pas si vieux ^^ Je le voyais plus aussi sorti dans les années 70 honnêtement ^^

    1. Merci xD Pourtant ça a été une galère à constituer comme liste, des autrices qui m’intéressent un minimum, disponibles en français et encore jamais lues, ça devient complexe xD

  2. Autrice inconnue au bataillon. Pas certaine que je le trouve et le lise mais les voix des bibliothèques sont impénétrables et si ça s’trouve je le verrai en me disant, “tiens le titre me parle” (sans me souvenir du contenu) et hop à lire :p

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Revenir en haut de page