Sur les écrans #10

Oui, c’est encore un long article, consacré entièrement aux séries. Mais maintenant que mon rattrapage est quasiment terminé, la situation devrait revenir à la normale, c’est promis !

Séries

 

Chicago Med, saison 4

La série raconte le quotidien des médecins du Chicago Medical Center, le centre hospitalier d’urgences de Chicago.

Chicago Med, saison 4
Attention, c’est parti pour un bref avis sans spoiler : je suis un peu mitigée de cette dernière saison. Certaines choses sont étranges, d’autres bien faites. Pour en savoir, ouvrez les spoilers.

Spoiler
Cette nouvelle saison de Chicago Med est à la fois intéressante et frustrante. Pour exemple, toute la partie sur Will qui se retrouve dans les ennuis et cache tous ces ennuis à sa femme est clairement agaçante à mon goût, car trop longue. Que le couple se sépare est compréhensible, mais que Nathalie reparte si rapidement sur une relation ? (elle a tout de même tout arrêté le jour de son mariage). Du côté positif, la relation entre Ethan et sa soeur, ex-toxico qui arrive à Chicago, est très intéressante et touchante. On sent d’un côté l’affection qu’il a pour elle, mais aussi tout l’énervement que sa soeur apporte avec, elle qui ne fait que se mettre dans les ennuis.
Ce qui est fait avec le personnage de Connor Rhodes est un peu plus mitigé pour moi. J’aime beaucoup le fait qu’il évolue sur sa relation avec son père, mais il a tout de même un comportement étrange par moment. D’ailleurs, mes recherches m’ont appris un départ de l’acteur qui ne sera pas présent en saison 5, tout comme le personnage d’Ava, et c’est une grosse déception. RIEN n’est fait dans le final de la saison pour expliquer leurs futures absences, espérons que le pilote rattrapera ça.
Conclusion ? Je ne sais que trop penser de cette saison. Le personnage de Sarah Reese manque clairement dans tout ça, et avec les pertes de personnages à venir… A voir !

Chicago PD, saisons 1 à 6

Des officiers en uniforme qui patrouillent et combattent le crime dans la rue, aux membres de l’unité des renseignements affectés à des affaires majeures (crime organisé, trafic de drogue, homicides…), toutes les recrues du poste de police du district 21 de Chicago risquent quotidiennement leurs vies. Ces énormes responsabilités dépassent souvent le simple cadre professionnel et entâchent la sphère privée de ces hommes et de ces femmes d’exception.

Chicago P.D, saison 6

J’étais persuadée vous avoir déjà parler de cette série, alors que non. Du coup, c’est parti pour un avis sans spoilers de la globalité de la série. Vous êtes peut-être déjà au courant, mais côté séries, j’ai deux pêchés mignons : les séries médicales, et les séries policières. Celle-ci est un peu particulière, et se détache à mon sens des autres séries policières existantes par sa brutalité. En effet, un des personnages principaux, Hank Voight, est en effet relativement sans scrupule, et la violence policière est clairement au programme. J’adore également le fait que, du moins au démarrage de la série, nous suivions également des “bleus”, à savoir des agents en patrouille, qui doivent répondre à des appels pour des choses parfois totalement banales, et aussi, de temps à autre, y découvrir des horreurs. Une très bonne série policière donc, mais à réserver aux personnes qui ont le cœur bien accroché !

Chicago Fire, saisons 1 à 7 

Aucun travail n’est plus stressant, dangereux ou grisant que celui des pompiers, des secouristes et des auxiliaires médicaux de Chicago. Ces hommes et femmes d’élite de la caserne 51 bravent le danger quand d’autres prennent la fuite. Avec la pression, les responsabilités et les égos surdimensionnés viennent les désaccords et les tensions au sein des membres de l’équipe. Et quand la tragédie frappe l’un d’eux, la culpabilité et les reproches fusent. Pourtant, le moment venu de passer à l’action, les dissensions sont laissées de côté pour céder la place à la solidarité. Bienvenue au cœur du quotidien des plus nobles des professions !

Chicago Fire, saison 7

Pour une obscure raison, il semblerait que je ne vous ai jamais parlé non plus de Chicago Fire, que je suis pourtant depuis longtemps. Shame on me. Chicago Fire, c’est une série découverte il y a un ou deux ans, et que j’adore. Nous suivons ici le personnel de la caserne 51, réparti en 3 équipes, le camion, l’échelle, et les ambulanciers. C’est l’occasion de découvrir leur quotidien, avec toutes les difficultés que ça implique, car oui, on ne peut toujours sauver tout le monde. A ce niveau-là, le rôle des chefs d’équipe (ou de la caserne) est extrêmement difficile : comment dire à une équipe qui tente de sauver un bâtiment en flamme avec des victimes à l’intérieur, qu’ils doivent sortir de là, parce que le bâtiment va s’effondrer/exploser, etc, et surtout gérer son équipe ? Il est également intéressant de voir la proximité qui est montrée entre la population du quartier et les pompiers, quelque chose qui ne me semble pas exister en France. Au fil de la série, bien des sujets seront abordés, comme la perte d’un coéquipier, l’alcoolisme, la drogue, la stérilité, la place des femmes dans ce monde d’hommes, ou plus récemment encore la difficulté de vieillir dans cet environnement très exigeant physiquement. En conclusion, c’est une série que je vous recommande si le quotidien des personnels de secours peut vous intéresser.

  • Grey’s Anatomy, saison 15

Meredith Grey, fille d’un chirurgien très réputé, commence son internat de première année en médecine chirurgicale dans un hôpital de Seattle. La jeune femme s’efforce de maintenir de bonnes relations avec ses camarades internes, mais dans ce métier difficile la compétition fait rage…

Grey's Anatomy saison 15
Pour vous donner un avis bref sans spoiler : c’est mieux que ce que je craignais. Et même franchement sympathique sur la fin.

Cliquez pour les spoilers !
La saison précédente de Grey’s Anatomy avait vraiment été entre la déception et l’enthousiasme, mais celle-ci a su me convaincre. C’est dû au traitement des personnages d’Amélia et de Jo, deux personnages que j’affectionne particulièrement. On a vu Amélia grandir et s’améliorer considérablement dans les dernières saisons, et encore plus dans celle-ci où elle est face à une situation difficile, à savoir aider une adolescente toxicomane qui ne peut que lui rappeler son passé et son addiction, et une relation complexe avec Owen, qui attend un enfant d’une autre femme. Pour Jo, nous avons une révélation sur ses origines qui semble détruire complètement le personnage de cette femme pourtant forte, et son écroulement est intéressant à observer (oui, c’est très bizarre dit comme ça, je sais !). La petite déception pour moi dans cette saison, c’est que les personnages historiques de la série sont devenus inintéressants. Bailey est lassante, Meredith aussi, Alex tourne en rond depuis quelques saisons, et oui, on a bien compris qu’il voulait absolument se marier et faire des gosses, merci. Heureusement on a d’autres éléments intéressants cette saison avec le personnage de Richard, qui doit faire face à la maladie de sa femme, et cette dernière à la maladie, elle que l’on connaît comme un personnage extrêmement fort. En conclusion ? Cette saison était plutôt intéressante, on verra bien ce que va nous annoncer la suite !
  • Station 19, saisons 1 et 2

Les aventures héroïques d’un groupe de pompiers de Seattle risquant tous les jours leurs vies. En passant tant de temps ensemble, les membres de l’équipe nouent des relations qui ne ressemblent à aucune autre. Confiante et dure à cuire, Andy Herrera a pratiquement grandi dans la caserne dirigée par son père. La jeune femme, qui a tant à cœur de bien faire son travail, doit gérer les complications de la sphère privée.

Station 19

Station 19, c’est le spin-off de Grey’s Anatomy, centré sur sur les pompiers de Seatlle. Il s’agit d’une série où on ne sait pas trop pourquoi on continue à regarder, mais on continue quand même, du moins, pour moi. On est moins sur du réalisme et sur le quotidien de la vie de pompiers, mais plus sur le côté romances et privés, un peu comme dans Grey’s Anatomy. La diversité des personnages est intéressante, un gay, une bisexuelle, un homme qui doit gérer sa famille envahissante qui voudrait qu’il se marie, et avec la femme choisie par sa mère, tant qu’à faire, et on y retrouve aussi Ben Warren, présent auparavant dans Grey’s Anatomy. Cependant, même si la série en soi n’est pas exceptionnelle, elle est très touchante par certains moments, et la saison 2 était à mon sens un peu meilleure. Elle sera donc suivie pour moi l’an prochain.

  • Charmed 2018, saison 1

Après la mort de leur mère, les trois soeurs Mel, Maggie et Macy découvrent qu’elles sont les descendantes d’une lignée de sorcières. Entre les démons à massacrer, le patriarcat à combattre et les liens familiaux à maintenir intacts, le boulot d’une sorcière n’est jamais terminé.

Charmed, ça fait partie des séries que j’ai énormément regardé adolescente. Et avouons-le, au chômage, on a du temps à tuer, et c’est bien pour ça que j’ai entamé ce reboot de la série originelle. Les différences sont d’ailleurs nombreuses : les caractères des personnages sont assez différents, et la fratrie originelle n’est que de deux (l’une des sœurs a été élevée loin des autres).  Le reboot de la série a clairement choisi de cibler un public jeune, et aborde des thématiques de son temps comme le féminisme, le lesbianisme, et bien d’autres choses encore. Si à certains moments la série a su me plaire (j’aime beaucoup cet être de lumière typiquement anglais et sa problématique), ce n’est pas un reboot très passionnant pour autant : tout va trop vite. Les trois sœurs ont à peine le temps de se rencontrer et d’apprivoiser leurs pouvoirs qu’elles sont déjà confrontées à ce qui semblait être le danger du siècle, et le final de la saison me dérange clairement. En clair, il n’est absolument pas certain que la suite fasse partie des séries que je regarde.

  • Quicksand, saison 1

Adapté du roman “Rien de plus grand” écrit par Malin Persson Giolito, Quicksand se déroule neuf mois après qu’une fusillade a éclaté dans une école de la banlieue la plus riche de Stockholm. Une étudiante va se retrouver en procès pour meurtre 

Quicksand

Avant toute chose, précisons que je ne connaissais pas le livre dont est adapté la série avant visionnage, et qu’il n’est toujours pas prévu que je le lise, puisqu’à vrai dire, c’est une série vue avec mes parents fans de policier, que je n’avais pas spécialement prévue de regarder. Et pourtant, que cette série est intéressante ! A travers de nombreux flashbacks, la série va entreprendre de nous raconter le parcours de Maja, mais surtout à travers elle celui de Sebastian. Au début, ce ne sont que deux adolescents issus de familles fortunées, elle plus sérieuse au premier abord, tandis que lui a un aspect plus fêtard, plus enclin à se droguer de manière festive, etc. Comment parviendront-ils à cette situation de meurtre de masse ? C’est ce que la série tente d’expliquer à travers leur lente descente aux enfers. Il m’est impossible d’en dire plus sans spoiler, je vous dirai donc seulement que c’est une série passionnante qui explore l’envers du décor de ces gamins de riches, qu’on pourrait parfois envier.

  • Sex education, saison 1

La rebelle Maeve entraîne Otis, un ado vierge mais doté d’une mère sexologue, dans la création d’une cellule de thérapie sexuelle clandestine au sein de leur lycée…

Sex education

Encore une série que je n’avais absolument prévu de voir, persuadée qu’elle se destinait à un public plus adolescent, et finalement… Tout d’abord, attention, la série est crue, et les choses sont dites franchement, autant appeler un chat un chat. Ce qui est très intéressant ici, c’est la diversité des sujets abordés, comme l’avortement, le sexe sans sentiment, l’amour sans réciprocité, l’homosexualité et ses déboires, l’homophobie refoulée (ou pas), la précarité, ou encore la religion. Le tout dans une ambiance colorée et humoristique qui apporte un ton léger à la série. En conclusion, j’ai beaucoup apprécié cette série et vous la conseille si le thème vous intéresse, ou si vous avez envie d’un peu de légèreté dans ce monde de brutes.

  • NCIS, saison 16

La Naval Criminal Investigative Service regroupe une équipe d’agents spéciaux chargés d’enquêter sur des crimes concernant la Marine.

NCIS, saison 16
Je vous l’ai plusieurs fois déjà : NCIS commence sérieusement à me lasser depuis une ou deux saisons même si je m’obstine, et j’en suis bien heureuse puisqu’à mon sens, cette saison relève le niveau.

Spoilers alert
C’était prévisible et annoncé étant donné l’âge de David McCallum, qui a tout de même 85 ans, le personnage de Ducky disparaît progressivement dans cette saison. Je trouve l’idée bien amenée de le mettre à un poste où on voit beaucoup moins le personnage, mais où il apparaît tout de même un peu. Le véritable intérêt à mes yeux de cette saison, c’est de voir le personnage de Gibbs en pleine interrogation sur ses actes passés et sur lui-même. Ca nous change un peu, et c’est bien agréable. L’autre chose appréciable est à mon sens le personnage de McGee, qui prend de plus en plus une place de chef d’équipe avec son patron. Cependant, le vrai “bonheur” de cette saison, c’est l’annonce qui a été faite à la toute fin, à savoir le retour de Ziva David, présumée morte des années auparavant. On la verra dans la prochaine saison, et c’est avec un grand plaisir que j’attends ça, en espérant même une apparition de DiNozzo, qui est parti vivre à Paris avec sa fille (qui est aussi celle de Ziva) quelques saisons plus tôt. Il va falloir patienter jusqu’en septembre en espérant que ça vaille le coup !

 

Au programme la prochaine fois … Avengers : Endgame, des films historiques, et la suite de Killing Eve, Orange is the new black, et on verra bien pour le reste !

12 commentaires

  1. Chicago à la plage, Chicago fait les courses, Chicago à l’école, Chicago… =P
    Comme tu aimes les séries policières, connais-tu “The Rookie” ? Ce n’est pas révolutionnaire, mais c’est franchement sympa. ^^

  2. Le com de Baroona m’a fait sourire parce que j’avoue j’y ai pensé aussi. De toutes, je m’intéresserai peut-être bien à Chicago PD. En médicale, j’ai regardé les 2 dernières saisons de Grey’s anatomy, après avoir lâché durant des années. L’impression que ça ne gêne en rien, le feedback je l’avais eu par les collègues ^^
    Sinon dans le genre, je regarde Good doctor.

    Donc dans tout ce que tu présentes, je n’ai vu autrement que Quicksand. J’ai trouvé la série intéressante parce qu’elle amène à réfléchir sur le jeu des influences (manipulation par les sentiments, relation parentale), sur le “désœuvrement” des gosses de riche (même s’il est très classique en soi), sur le racisme et la difficulté à assumer d’où l’on vient, etc.
    Et le jeu de certain.es acteur.ices étaient pas mal bon. Y a des doutes qui subsistent jusqu’à quasi la fin sur le pourquoi du comment et les responsabilités.
    A part ça, y a quand même de gros clichés. Mais vraiment pas mal comme mini séries.

    Hâte de lire ton retour sur la saison 2 de Killing Eve. J’ai kiffé!

    1. Haha XD J’avoue que je suis un peu amoureuse de cette licence en moment. Chicago PD est top, mais un peu violent par moment je ne l’ai pas précisé je crois. Pas mal de violences policières.
      Pour GA, c’est sûr que sans les 2 dernières saisons on s’en sort, ça se regarde mais ça a clairement perdu en qualité. J’ai vu aussi Good Doctor !
      Quicksand c’est sûr pour les clichés. On reste bien dans la banlieue chic avec les gosses de riches hein XD Mais c’est intéressant quand même.

  3. Oui il m’ôte les mots de la bouche : tu as un truc avec Chicago ?
    Au fait je me demandais au vu de ces séries avec des pompiers des policiers et autres personnel médical, tu connais New York 911 ? Aussi appelée SOS secours ou Third Watch en anglais.

    1. Plus avec les séries sur les pompiers je crois en fait. C’est comme ça que j’ai découvert Chicago Fire, et après j’ai regardé les spin-offs. Pour New York 911, je pense l’avoir déjà croisé à la télé et je confonds aussi visiblement avec une autre série qui s’appelle juste 9.1.1 (pas très bonne), du coup, je vais aller voir ça de plus près, merci !

  4. Et bah que de séries médicales/pompières/policières xD
    Merci pour ton retour sur Charmed nouvelle version, je pensais pas la regarder, maintenant je suis sûre. Sex Education m’intrigue mais bon, mes créneaux série étant limités…

  5. Ahah excellent cette passion pour Chicago. (Oui, oui, moi aussi je me suis dit ça.) Je ne regarde pas de série donc je ne suis rien dans cette liste, mais j’ai entrevu Sex Education quand mon copain a regardé et ça m’a semblé très bien, je me suis un peu dit que j’aurais bien eu besoin de voir ça quand j’étais au lycée! 🙂

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.