Château d’ombre (T1 et 2), Tad Williams

Tad Williams est l’un de mes auteurs préférés. J’ai adoré l’Arcane des Epées adolescente et adulte, tout comme l’AutreMonde. C’est bien pour ça que j’ai voulu tenter la réédition de Château d’Ombre, même si la série n’est pas achevée en français. Il est à noter que ces deux tomes forment en réalité le tome 1 de cette saga.

Dans cette nouvelle histoire,  les Hommes se sont installés au Sud, chassant les habitants de ces terres, les Qars, êtres féériques bien mystérieux. Mais à l’heure du récit, la frontière d’ombre, barrière magique qui plonge quiconque la franchit dans la confusion, bouge lentement, et de bien étranges choses se produisent. La forteresse de Chateau d’Ombre, la plus proche de la frontière, est en crise : le roi a été pris en otage par un royaume voisin, son aîné, le régent, est brutalement assassiné, et le pouvoir revient à des jumeaux, Briony et Barrick, 15 ans. Comment se tireront-ils d’une situation délicate comme celle-ci ?

Sachez tout d’abord que vous n’aimerez ce cycle que si vous aimez les histoires qui prennent leur temps. Comme à son habitude, Tad Williams met lentement en place son univers, les personnages, et l’action n’arrivera que lentement. L’univers m’a d’ailleurs fait l’effet d’un rappel de l’Arcane des Epées. Mystérieux, pas toujours tolérants envers les humains (et on les comprend), les Qarth ressemblent étrangement aux Sithis.Chert et Opale, les farfouilleurs, sont clairement une autre version des nains, très intéressante pour le coup.

Pour ce qui est des personnages, Tad Williams a été très inspiré avec ces jumeaux : Barrick est invalide, maussade, victime de rêves terrifiants. Il n’est clairement pas fait pour régner, et semble en réalité plutôt inadapté à son monde. Briony, elle, peut paraître au début de l’histoire comme l’enfant gâtée qui a été autorisée à s’habiller comme un homme, et à faire un peu ce qu’elle veut. Le personnage évolue cependant très vite, confrontée à une dure réalité : quelqu’un doit régner sur le château, et elle est seule à pouvoir le faire. Briony est forte et indépendante, mais aussi une adolescente de 15 ans, pas préparée à gouverner. On découvrira une jeune fille qui tente de s’en sortir comme elle peut, très loin du cliché habituel de la princesse faible et stupide.

Les fouisseurs mo’nt beaucoup plu : ils ont recueilli Silex, un mystérieux petit garçon qui a franchi la frontière d’ombre. Ce dernier semble dans son propre monde, et va plutôt attirer des ennuis à ses parents adoptifs, qui font preuve d’un bel amour. Enfin, on notera aussi le personnage Qinnitan, fiancée de l’autarque, considéré comme la réincarnation d’un dieu. La jeune fille est craintive, consciente des nombreux dangers, et ne s’en sort pas si mal…

Enfin, parlons un peu du style. Oui, j’ai un peu râlé sur l’univers qui a une ressemblance un peu forte avec l’Arcane des Epées, mais Tad Williams reste un conteur redoutablement efficace. Il parvient encore une fois à donner cette impression d’être autour d’un feu, à écouter son histoire. Son style un peu lent ne plaît à tout le monde, mais ça marche très bien sur moi. J’apprécie aussi beaucoup cette sensation d’horreur grandissante dans le roman, qui ne me donne qu’une envie, découvrir la suite.

Une petite conclusion ? Ce cycle me plaît beaucoup. Cependant, il faut aimer la hight-fantasy, un poil classique, et surtout lente. Et aussi lire en VO, puisque la série n’a pas été entièrement traduite.

Tad Williams – Editions Pocket – Traduction Jean-Pierre Chenu

13 commentaires

    1. Mais de rien c’est avec plaisir ! Si tu veux tester, essaye peut-être plutôt l’Arcane des Epées, le cycle existe en trois intégrales chez Pocket, il est terminé et complètement traduit 🙂

  1. J’ai le premier volume (vo) qui attend sagement dans ma bibliothèque. Mais avant je dois m’occuper de War of flowers. Et il faudrait peut-être que je me dépêche un peu, puisque le prochain Tad Williams, le début de sa nouvelle série dans l’univers de l’Arcane des épées, arrive en anglais au printemps 2017. 🙂
    Je trouve cette réédition poche un peu malhonnête parce qu’a priori on n’aura pas la fin de la série (deux romans sur quatre quand même) en français. Je comprends qu’un éditeur arrête une série non rentable, mais qu’un autre ressorte quand même le début en poche plus tard, c’est pas très fairplay vis à vis des lecteurs qui vont se lancer dedans.

    1. Il faut que je lise aussi un jour War of flowers ! J’ai hâte que la nouvelle série de Tad Williams arrive, en espérant qu’elle sera traduite (jusqu’au bout, tant qu’à faire).
      Et oui je suis d’accord avec toi, j’avais le vague espoir qu’ils allaient en profiter pour sortir le reste de ce qui est sorti en grand format en poche, mais ça n’a pas l’air d’être le cas…. C’est un peu dommage, peut-être qu’avec la nouvelle série qui arrive, ils ont voulu faire vivre autre chose de Tad Williams ? En tout cas je pense pour ma part tenter la VO, il faudra bien que je me m’y mette un jour, pour avoir le fin mot de l’histoire.

      1. C’est entre autres pour ça que je vais me lancer directement en vo sur cette série (et je risque de faire pareil pour le retour dans le monde d’Osten Ard). Bon, y a aussi la question de la place (un poche américain c’est moins encombrant) et éventuellement du prix aussi. :p

        1. Ben moi je suis encore un peu hésitante, je ne suis pas habituée à lire en VO… je crois que je vais continuer Shadowmarch un tome en anglais, et voir après si je me sens de lire son nouveau cycle en anglais 🙂

    1. Je ne pense pas trop me tromper en disant que Shaya te conseilleras L’arcane des épées. Bon, faut pas s’attendre à de la fantasy de l’an 2015, ça a été écrit à la fin des années 1980 et au début des années 1990 (donc des années avant le Trône de Fer, et même un peu avant La Roue du Temps). Et c’est une série qui prend son temps au démarrage. Mais plus de quinze ans après l’avoir fini, j’en garde encore un très bon souvenir et je me souviens d’encore pas mal de personnages. 🙂
      De toute façon, il n’y a pas beaucoup d’autres oeuvres de dispo du monsieur, il écrit surtout des pavés. On a une tétralogie de SF cyberpunk (Autremonde) dispo en huit volumes et un one-shot de fantasy (La guerre des fleurs). Et c’est presque tout.

      1. Ah ben Herbefol a très bien répondu, merci à toi o/ Effectivement personnellement j’ai adoré l’Arcane des Epées même si c’est un cycle assez classique.

  2. Je n’ai pas encore terminé Autremonde, mais j’ai adoré ce que j’ai lu 🙂 Du coup, je tiens à m’intéresser à d’autres de ses écrits. Sait-on déjà combien de tomes la saga devrait compter ?

    1. Très bonne idée ! En VO la série compte 4 tomes (elle est finie), les deux premiers sont sortis en français découpés, par contre les deux derniers ne sont pas traduits.

  3. Cette série me tente pas mal en fait, j’avais vraiment bien aimé l’arcane des épées et en plus j’ai les 2 premiers tomes dans ma PAL, faudrait que je m’y plonge un jour ^^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *