Oh Pénélope – Qu’est ce qu’on attend pour être heureux, Moka

Moka est une auteur connue de l’Ecole des Loisirs notamment, et qui écrit de très belles choses pour les adolescents. Elle s’appelle en réalité Elvire Murail, et est la soeur de Lorris et Marie-Aude Murail, également écrivains pour la jeunesse.

Pour la tranche d’âge des neufs ans, Moka a par exemple écrit la série assez girly des Kinra Girls. Le titre de ce dernier me faisait craindre une approche un peu dans ce style-là, heureusement à tord (allez savoir pourquoi, il m’évoque le film Pénélope a pleuré….)

Pénélope a 11 ans, et vient d’entrer en sixième, dans un collège où elle ne connaît pour l’heure pas grand monde à part sa meilleure amie un peu collante, et son amoureux, Artus. Sa famille est assez banale, avec un père fan des années 70, et une soeur de 14 ans plongée dans les drames amoureux de l’adolescence. Vous l’avez compris, Pénélope est l’archétype de la pré-adolescente classique, joyeuse, et avec ses petits soucis de collégienne.

Sauf qu’un soir de colle, avec sa meilleure amie, elles vont découvrir que la vie n’est pas si rose que ça, et que certains collégiens volent la nourriture mise aux ordures par le collège….

“Oh Pénélope” est un roman qui pourrait ressembler à tant d’autres qu’on sort aujourd’hui à nos jeunes lecteurs : des journaux intimes, le quotidien des collégiens, leurs petites histoires d’amour, etc. Sauf que l’auteur a choisi d’interroger le lecteur sur un sujet intéressant (encore plus dans le contexte actuel où une quantité astronomique de nourriture encore consommable est jetée quand d’autres meurent de faim), à savoir le gaspillage de nourriture. Seulement voilà, à 11 ans, on ne peut pas toujours agir sur ces choses là. Pénélope va pourtant, avec l’aide de son amoureux et de sa famille, arriver à se questionner sur ce sujet d’actualité, et même à réaliser une bonne action…

Avec quelques illustrations sympathiques, un thème très chouette (Moka aborde même le sujet du féminisme en passant), une héroïne agréable, on obtient un superbe roman, à mettre dans toutes les petites mains, à partir de 9 ans.

4 commentaires

    1. Mais de rien ! Normalement il y devrait y avoir deux ou autres autres chroniques de livres pour cette tranche d’âge assez rapidement 🙂 Et c’est noté pour le login avec Facebook, merci, je vais regarder ça de plus près !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *