Accueil » Coup de coeur » Sur les écrans #13

Sur les écrans #13

Exceptionnellement, cet article ne contiendra que des séries, tout simplement parce que je regarde peu de films chez moi, et que Covid oblige, pas de cinéma en ce moment.

Séries

  • Unorthodox, mini-série

Une jeune femme de confession juive ultra-orthodoxe quitte New York pour vivre sa vie de femme libre à Berlin. Bientôt, son passé la rattrape.

La religion juive n’est pas quelque chose que je connais bien, et encore moins celle présentée ici, plutôt radicaux. Unorthodox nous plonge directement dans un monde qui semble resté dans les années 50, où la technologie est un peu présente, et où les mariages arrangés sont la norme. Le personnage d’Etsy est très bien joué, le monde présenté très réaliste, et on ne peut que suivre avec attention le parcours de cette jeune femme qui tente de fuir sa communauté et de s’adapter à sa nouvelle vie. On pourra reprocher l’adaptabilité dont elle fait preuve, mais j’ai particulièrement apprécié de voir son parcours, tout comme celui de son mari, Yakov, qui tente malgré tout de comprendre la fuite de son épouse.

  • The Bisexual, saison 1

Sortant d’une relation de dix ans avec son associée Sadie, Leila finit par louer une chambre chez Gabe, un romancier névrosé. Tout en tâtonnant dans la jungle des relations amoureuses, la jeune femme va très vite être confrontée aux préjugés de son entourage sur sa bisexualité.

Une série qui traite de bisexualité, c’est encore assez rare aujourd’hui. On voit souvent des personnages gays, lesbiennes, et parfois quelques transgenres, mais les bisexuels ont une fâcheuse tendance à être invisibilisés. The Bisexual, c’est le parcours amoureux assez chaotique d’une jeune femme qui sort d’une relation longue. S’il est vrai que ce sera l’occasion de voir les clichés et préjugés sur les bi et que la série est sympathique, elle n’est malheureusement pas plus que ça. Je regarderai la seconde saison s’il y en a une, mais ce n’est pas la série du siècle.

  • Deadwater Fell, mini-série

Tom Kendrick, médecin, est marié à Kate, institutrice, ensemble, ils ont trois enfants. Le couple est ami avec Jess et Steve, respectivement une collègue de Kate et son compagnon, agent de police. La ville est confrontée à un incendie terrible qui cause la mort de Kate et de ses enfants…

Une série avec David Tennant = une série que je ne pouvais pas rater, encore plus en sachant que c’était encore une fois une enquête. Les acteurs jouent merveilleusement bien, et on est bel et bien menés en bateau jusqu’à la conclusion de cette petite série, qui interroge énormément sur la manipulation et sur la dépression. Attention, l’émotion sera au rendez-vous.

  • Chicago Med, saison 5

Le quotidien mouvementé du personnel d’un des plus importants hôpitaux de Chicago. Leur mission : sauver des vies, en se confrontant aux cas médicaux les plus critiques. Seuls leur courage et leur compassion leur permet au quotidien de faire face aux challenges parfois insurmontables de la médecine, ainsi qu’aux dilemmes éthiques propres à leur noble discipline.

Comme d’habitude pour les séries suivies de longue date, mon avis sera en spoiler, mais sachez que comme pour la saison précédente, je suis mitigée.

Avis avec spoiler
Comme annoncé en fin de dernière saison, nous perdons cette saison deux personnages principaux : le docteur Rhodes et Ava. Leur départ est finalement assez cohérent et donc satisfaisant, mais ils manquent au casting… J’ai beaucoup de difficultés avec les personnages d’Ethan et d’April, qui ont tendance à avoir des avis extrêmement tranchés et à ne pas voir les nuances, et leur relation de couple est à leur image, complexe. Mon grand regret de cette saison sera tout de même que le côté médical de la série est mis au rebut au profil de la vie personnelle des différentes personnages, que ça soit par l’addiction, le deuil, ou encore la maladie. Les thématiques ne sont pas inintéressantes, mais il manque quelque chose à la série.
  • Chicago Fire, saison 8

Aucun travail n’est plus stressant, dangereux ou grisant que celui des pompiers, des secouristes et des auxiliaires médicaux de Chicago. Ces hommes et femmes d’élite de la caserne 51 bravent le danger quand d’autres prennent la fuite. Avec la pression, les responsabilités et les égos surdimensionnés viennent les désaccords et les tensions au sein des membres de l’équipe. Et quand la tragédie frappe l’un d’eux, la culpabilité et les reproches fusent. Pourtant, le moment venu de passer à l’action, les dissensions sont laissées de côté pour céder la place à la solidarité. Bienvenue au cœur du quotidien des plus nobles des professions !

Faisons simple, d’autant plus que les derniers épisodes n’ont pas pu être tournés, pas merci le Covid-19 ! Cette saison n’est pas la meilleure de Chicago Fire, mais elle est de tout même très intéressante : plus de détails en spoiler.

Avis avec spoiler
On a l’occasion d’en savoir un peu plus sur le fonctionnement des équipes qui enquêtent sur les incendies suspects, et ça n’est pas si simple, et même parfois dangereux. La série nous permettra également cette saison de questionner à nouveau la place des femmes chez les pompiers, et il est intéressant de voir Stella Kidd s’y confronter. Arrivera-t’elle à faire partie des rares femmes officiers ? Enfin, Otis a perdu la vie à la toute fin de la saison 7 dans des circonstances dramatiques. Il est difficile de voir l’équipe tenter de faire le deuil de ce coéquipier très apprécié, notamment pour Cruz, son meilleur ami. Il est probable que cette saison voit également le départ d’un personnage avec celui d’Emily Foster, mais ce départ me peine beaucoup moins : elle reprendrait à priori ces études de médecine, ce qui est totalement cohérent avec le personnage jusque là.
  • Chicago PD, saison 7

Des officiers en uniforme qui patrouillent et combattent le crime dans la rue, aux membres de l’unité des renseignements affectés à des affaires majeures (crime organisé, trafic de drogue, homicides…), toutes les recrues du poste de police du district 21 de Chicago risquent quotidiennement leurs vies. Ces énormes responsabilités dépassent souvent le simple cadre professionnel et entâchent la sphère privée de ces hommes et de ces femmes d’exception.

La saison précédente m’avait moins passionnée, mais celle-ci a su m’intéresser à nouveau : on y parle racisme, côté policiers comme côté policiers, mais aussi place de la femme dans ces métiers difficiles. Difficile d’en dire plus étant donné que la série a elle aussi était interrompue plus tôt que prévu, encore merci le Covid-19.

  • NCIS, saison 17

La Naval Criminal Investigative Service regroupe une équipe d’agents spéciaux chargés d’enquêter sur des crimes concernant la Marine.

N
Souvenez-vous, pour la saison 16, j’étais plutôt satisfaite bien que cette série s’éternise un peu trop à mon goût. Problème : la saison 17 ne me satisfait pas vraiment.

Avis avec spoiler
L’intérêt principal de cette nouvelle saison était à mes yeux l’annonce du retour de Ziva pour une intrigue, et potentiellement celle de DiNozzo, parti à Paris avec leur fille. L’intrigue la concernant est intéressante, et la relation qu’elle a avec Gibbs est toujours surprenante, mais ça ne suffit pas à sauver le reste de la saison, d’autant plus qu’on nous prive d’une apparition, même brève, de DiNozzo. Les mêmes thèmes reviennent encore et encore, et à force, ça devient lassant. Encore une fois, le Covid-19 est passé par là et a écourté la saison, nous ne saurons donc qu’en septembre si la fin de la saison nous réservait des surprises.
  • Grey’s Anatomy, saison 16

Meredith Grey, fille d’un chirurgien très réputé, commence son internat de première année en médecine chirurgicale dans un hôpital de Seattle. La jeune femme s’efforce de maintenir de bonnes relations avec ses camarades internes, mais dans ce métier difficile la compétition fait rage…

Grey's Anatomy saison 15
Encore une série de longue date ! Mais cette fois-ci, la saison a été agréable à regarder, espérons que la suite le soit tout autant !

Avis avec spoiler
J’avais que le personnage d’Alex Karev commençait à tourner sérieusement en rond et à devenir inintéressant, d’accord. Mais le faire quitter la série comme ça, en retrouvant Izzie ? C’est franchement dommage. La seule excuse que je puisse donner à la série sur ce coup-là, c’est qu’il me semble bien que l’acteur n’ait pas été très coopératif. L’autre point noir de cette saison, c’est qu’un autre personnage, Avery, semble disparaître petit à petit de la circulation. Le dernier enfin, ce sera celui de Catherine Avery et de Richard Weber : leur couple a été intéressant, Catherine représente une femme noire puissante, mais non d’un chien qu’elle est insupportable……. Heureusement, d’autres éléments aident bien cette saison, à commencer par Amélia et Link, un couple que j’adore, même cette dernière est parfois insupportable (mais vu son passé, en même temps….). Il était intéressant aussi de voir le questionnement de Bailey sur la maternité et son deuil, tout comme le procès de Meredith, où la série ne se gêne pas pour blâmer le système de santé américain. Enfin, l’intrigue autour de De Luca s’est avérée passionnante : une maladie mentale peut être difficile à diagnostiquer, et encore plus à admettre, et on ne peut que le plaindre.
  • Station 19, saison 3

Les aventures héroïques d’un groupe de pompiers de Seattle risquant tous les jours leurs vies. En passant tant de temps ensemble, les membres de l’équipe nouent des relations qui ne ressemblent à aucune autre. Confiante et dure à cuire, Andy Herrera a pratiquement grandi dans la caserne dirigée par son père. La jeune femme, qui a tant à cœur de bien faire son travail, doit gérer les complications de la sphère privée.

Station 19
Pendant les deux premières saisons de Station 19, j’attendais d’être réellement convaincue par ce spin-off de Grey’s Anatomy. Et c’est maintenant chose faite !

Avis avec spoiler
Et les intrigues développées, surtout en deuxième partie de saison, m’ont beaucoup plu, que ça soit la paternité, le deuil, ou encore les problèmes d’addiction, tout comme les interactions avec les membres de la série originelle.

 

shaya

9 réflexions sur « Sur les écrans #13 »

  1. Toujours cette passion pour les séries médico-policières Xd C’est pas bientôt fini Grey’s anatomy ? Je me suis arrêtée à la saison 10 en me disant que ça tirait déjà bien en longueur mais là ils vont arriver aux 20 saisons bientôt !!

    Je note Unorthodox, dont on a pas mal parlé, et peut-être deadwater fell.

    1. Et oui, le médico-policier, c’est la vie xD Quoique, certaines sont vraiment pas terribles ! Pour GA ils ont l’air de vouloir battre tous les records xD Je pensais aussi que ça serait arrêté depuis le temps non.
      Cool pour les 2 notées !

  2. Y’a des crossovers/caméos entre les différentes séries Chicago ?
    Je valide complètement “Deadwater Fell”, très bonne mini-série qui monte en puissance sur un sujet important. Et puis bon, David Tennant quoi. ^^

  3. Je suis impressionnée par le nombre de séries au long court que tu arrives à suivre en parallèle ! Je ne savais même pas qu’il y avait des séries médico-incendico-policières plus ou moins liées… manque plus que les secouristes de plage mais je ne sais pas s’il y a une plage à Chicago… ^^

  4. Merci de m’avoir signalé Deadwater Fell, il faudra que je la guette si elle devient dispo sur une de nos plates-formes de SVoD (David quoi <3)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Revenir en haut de page