Accueil » Coup de coeur » Viendra le temps du feu, Wendy Delorme

Viendra le temps du feu, Wendy Delorme

Wendy Delorme est une féministe féministe que je connaissais à la base pour son travail d’actrice dans Too Much Pussy !, notamment dans le milieu queer. Elle est également enseignante-chercheuse et autrice, et la sortie de Viendra le temps du feu aux éditions Cambourakis, dystopie féministe, était l’occasion idéale pour moi de la découvrir à l’écrit.

Viendra le temps du feu de Wendy Delorme

« Elles étaient toutes brisées et pourtant incassables. Elles existaient ensemble comme un tout solidaire, un orchestre puissant, les organes noués en ordre aléatoire, un grand corps frémissant. Et j’étais l’une d’entre elles. »
Une société totalitaire aux frontières closes, bordée par un fleuve. Sur l’autre rive subsistent les vestiges d’une communauté de résistantes inspirée des Guérillères de Monique Wittig. Dans la capitale du territoire fermé, divers personnages se racontent, leurs aspirations, leurs souvenirs, comment survivre, se cacher et se faufiler dans un monde où les livres sont interdits.
Une dystopie où se reflètent les crises que nous traversons aujourd’hui. Un roman choral poétique et incandescent, où l’on parle d’émancipation des corps, d’esprit de révolte et de sororité. Un hommage à la littérature et à son potentiel émancipateur et subversif.

Dans le monde créé par Wendy Delorme, un boulersement climatique a eu lieu 30 ans plus tôt, conduisant à une société totalitaire : frontières fermées, obligation de former « une paire » et d’avoir un enfant à minina à 25 ans, la censure bat son plein et les oeuvres, voire mots, interdits, sont nombreux.

C’est dans cette société que nous suivrons six personnes, Eve, Louise, L’Enfant, Raphaël, Rosa, et Grace, dans ce roman choral. Raphaël et Louise forment un couple à l’aube de leurs 25 ans, menacés d’être attribués à une nouvelle paire car toujours sans enfant, résistance silencieuse. L’enfant et Eve vivent dans la cité et tentent de survivre, Louise se perdant dans son passé. Grace et Rosa, quand à eux, résistent comme elles le peuvent.

Nous sommes ici dans un roman très particulier qui ne plaira pas à tout le monde : le rythme est lent quoique très poétique par moment, et les différents éléments de l’histoire mettent du temps à s’emboiter et à démarrer vraiment l’intrigue.

Pourtant, Viendra le temps du feu, ce sont des thématiques passionantes et très politiques : l’histoire d’une jeunesse qui se révolte contre la dictature, le changement climatique, une aura de désespoir des jeunes, mais aussi une formidable sororité à travers ces communautés de femmes qui survivent comme elles le peuvent, qui résistent. Il m’a manqué quelques références, notamment la lecture de Les guerillères de Monique Wittig, pour réellement apprécier les références de ce roman, mais j’ai adoré Viendra le temps du feu et ne peut que le recommander.

shaya

7 réflexions sur « Viendra le temps du feu, Wendy Delorme »

  1. J’avais d’office mis le livre en wish au regard du sujet mais je pense tu es la première chronique que je lis dessus, donc tu confirmes bien qu’il a bien sa place dans ma wish ^^

  2. « un roman très particulier qui ne plaira pas à tout le monde » : on peut dire que la couverture est raccord sur ce point. ^^
    J’ai l’impression que je n’accrocherais pas, alors même que les thématiques donnent forcément envie. Mais bon, je trouve que le titre claque trop pour que je n’essaye pas si l’occasion se présente.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Revenir en haut de page