Accueil » Coup de coeur » [TAG] Littératures de l’imaginaire : 100% féministe

[TAG] Littératures de l’imaginaire : 100% féministe

Le 8 mars, c’était la journée internationale de lutte pour les droits des femmes. A cette occasion, Lune nous a proposé un Tag sur les littératures de l’Imaginaire et le féminisme, auquel j’ai répondu partiellement en stories sur Instagram (merci à Anne-Laure de Chut Maman Lit pour les modèles), mais autant, avec un peu de retard, vous en faire profiter ici aussi !

1. Ton autrice SFFF préférée (ou un top 3)

C’est parti pour un top 3 : Marion Zimmer Bradley, Lois Macmaster Bujold, Robin Hobb. La première pour La Romance de Ténébreuse, qui a été parmi les premiers romans que j’ai lu à présenter des personnages LGBTQ+. La seconde, pour la saga Vorkosigan, mais surtout pour son roman La danse du miroir. La troisième enfin, parce que même Fitz a été régulièrement insupportable, Oeil-de-Nuit.

2. Un roman/recueil SFFF avec un message féministe (ou un top 3)

Chroniques du pays des Mères d’Elisabeth Vonarburg, La servante écarlate de Margaret Atwood, Vers les étoiles de Mary Robinette Kowal. Les deux premiers sont des évidences pour moi, le troisième un peu moins, mais quand même.

3. Un roman/recueil SFFF avec une femme sur la couverture (ou un top 3)

Le roman de Jeanne de Lidia Yuknavitch et Chroniques du pays des Mères d’Elisabeth Vonarburg bis, mais c’est dur vu mon peu d’intérêt pour les couvertures…..

Le roman de Jeanne, de Lidia Yuknavitch

4. Ton héroïne littéraire SFFF préférée (ou un top 3)

Margali n’ha Ysabet. Ce personnage provient de La Romance de Ténébreuse, et apparaît principalement dans la trilogie des amazones. Charley Davidson, il s’agit de l’héroïne de la série éponyme de Darynda Jones, et une des rares séries de bit-lit que j’ai adoré.

 

5. Un roman/recueil SFFF avec un groupe de femmes (ou un top 3)

La maison des Amazones de Marion Zimmer Bradley Vers les étoiles de Mary Robinette Kowal. Oui, j’ai déjà mentionné ces deux titres auparavant, mais ce sont les romans qui m’ont le plus marquée par leur sororité.

6. Un roman/recueil SFFF avec un personnage LGBT+ (ou un top 3)

Rainbow Warriors d’Ayerdhal, La tour interdite de Marion Zimmer Bradley, Membrane de Chi-Ta-Wei. Le premier a été un gros coup de coeur à sa lecture, le second nous parle seulement d’homosexualité, mais aussi de genre neutre et de polyamour, tandis que le dernier aborde le sujet délicat de la transidentité.

7. Un roman/recueil SFFF plein de sororité (ou un top 3)

Voir la question 5 !

8. Le dernier roman/recueil féministe que vous avez lu ?

En imaginaire : La cité des ombres de Pat Murphy. En littérature générale, Les impatientes de Djaïli Amadou Amal. Il s’agit là de deux textes très différents, le premier évoquant la folie et les relations mère-fille, tandis que le second est plus un témoignage cruel de ce qui se passe encore aujourd’hui dans certains endroits.

 

Et vous, c’est quoi vos littératures de l’Imaginaire 100% féministes ? Sentez-vous taggué.e.s si le coeur vous en dit !

shaya

10 réflexions sur « [TAG] Littératures de l’imaginaire : 100% féministe »

  1. Mais au fond, on l’aime bien quand même Fitz. ^^
    « Rainbow Warriors » sera certainement le prochain Ayerdhal que je lirai, j’espère l’apprécier autant que toi.

      1. Chroniques du pays des mères. Celui-là, je suis sûre d’y venir un jour, dans le sens que je finirai par faire l’effort d’aller le chercher. Ensuite, j’aimerais bien te répondre « tout Marion Zimmer Bradley », mais vu que j’ai cette idée depuis que j’ai lu les Brouillards d’Avalon en…. euh 1997 ou 1998, je ne suis pas persaudée que je finirai par concrétiser la chose.

  2. Super ! Tant mieux que tu l’aies remis ici car je n’ai pas du tout vu ta story :/
    ++ pour Vers les étoiles, Le roman de Jeanne et La servante écarlate. TU n’as pas lu Jo Walton, toi ?

    1. C’est tout le problème du côté éphémère des stories. Et puis on peut moins détailler nos choix. Si si pour Jo Walton mais contrairement à une grande partie de la blogosphère j’ai pas eu l’effet coup de coeur pour Mes vrais enfants, et je trouve pas que Morwenna, mon préféré d’elle, soit franchement dans cette thématique.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Revenir en haut de page